5 points communs des grands leaders

Un article de Simon Childs – Parkwell Management Consultants

Comme l’énonce un ancien proverbe africain, « si vous voulez allez vite, agissez seul. Si vous voulez allez loin, agissez ensemble. » Souvent des situations surgissent dans les affaires (particulièrement en temps de crise) qui requièrent de nous d’aller aussi loin que nous le pouvons aussi rapidement que nous le pouvons, et c’est là que les grands leaders excellent. Ces quinze dernières années, je me suis spécialisé dans la recherche et la sélection de professionnels en leadership à travers le Royaume-Uni et l’Europe. Chaque année, j’ai le privilège de rencontrer beaucoup de cadres exécutifs talentueux, dotés d’importantes compétences et capacités et issus de disciplines et environnements professionnels variés. Cependant, la vraie question est celle-ci : qu’est-ce qui fait de certains d’entre eux des leaders vraiment exceptionnels ?

1.     Ils ne se contentent pas de motiver – Ils inspirent !

Un proverbe connu pourrait être amendé de la façon suivante : « motivez un homme à pêcher et vous le nourrissez pour une journée ; inspirez-le à pêcher et il se nourrira sa vie durant ». J’ai découvert que les leaders vraiment exceptionnels ne se contentent pas de simplement motiver leurs troupes vers un objectif assigné mais les inspirent également à atteindre leurs propres objectifs et à développer leur propre progression au sein de l’organisation. Il est évident que les cadres dirigeants ont une multitude de responsabilités quotidiennes mais un but commun à certains des meilleurs leaders est d’établir un environnement de travail dans lequel le développement personnel et professionnel peuvent prospérer. Ils encouragent activement le feedback et l’utilisent comme un outil au profit de ce développement.

2.      Ils choisissent leurs batailles avec soin

Très simplement, la plupart des leaders exceptionnels que je rencontre ont une très bonne connaissance de « l’Art de la Guerre » et savent s’attaquer à ce qui importe en priorité et défendre ce qui vaut la peine d’être protégé. Ils ont tendance à se battre de façon toujours constructive, restant concentrés sur des objectifs clairs plutôt que de se laisser embourber dans des conflits émotionnels. Ils ont tendance également à considérer si les décisions prises sont équitables et justes envers toutes les parties, ne manifestant aucune réticence, quand cela est approprié, à faire des concessions. Ils savent également l’heure et la façon de battre en retraite, particulièrement si une stratégie risque d’échouer. Plutôt que d’entamer le moral et l’énergie de l’équipe en s’obstinant alors que les choses ne fonctionnent pas, ils y réfléchissent à nouveau, se reconcentrent.

3.      Ils ne se plaignent pas à propos des situations, ils s’attachent à les modifier !

Un autre trait constant est leur capacité à capter le pouls de leur propre organisation, celui de leurs clients et marchés. Plutôt que de s’engager dans une réflexion philosophique profonde, isolés dans leur tour d’ivoire, ils viennent à la rencontre de tout un chacun dans l’organisation. Ils en font le tour, parlent à l’équipe et jaugent la motivation de leur personnel. Ils rencontrent leurs clients et n’ont pas peur de poser des questions terrifiantes telles que « êtes-vous satisfait de notre service/produit ? »
S’ils constatent que quelque chose ne va pas, ils agissent sans attendre, avec proactivité, afin de changer de direction ou d’en atténuer les conséquences négatives… Mais ils ne s’arrêtent pas là ! Ils savent ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Ils apprécient les bénéfices réalisés suite au changement effectué et apprennent de leur expérience. Un élément clé est leur capacité à persister avec conviction et détermination. Pour citer Robin Sharma « Le changement est difficile au début, brouillon ensuite et magnifique à la fin ».

4.      Ils façonnent des équipes exceptionnelles

D’après mon expérience, un grand leader doit être capable de former et développer une grande équipe qui non seulement partage la même vision de l’organisation mais possède également « la dynamique intellectuelle » et la motivation pour la rendre effective. Mais comment y parviennent-ils ? Je me suis souvent rendu compte que les grands leaders ne manifestent aucune réticence à déléguer des tâches ou des responsabilités à leurs équipes ainsi qu’à leur donner l’espace nécessaire afin de pouvoir travailler en toute autonomie. Ils ne restent pas penchés au-dessus de l’épaule de leurs collègues, ils ne micro-managent pas mais ils sont présents et se rendent disponibles pour porter assistance au cas où des questions ou des problèmes surgissent.
Un trait qui leur est commun est l’enthousiasme qu’ils manifestent à l’idée de laisser les membres de leur équipe accomplir les tâches et abattre le travail en suivant leurs propres décisions. Ils supervisent les progrès de l’équipe depuis une distance raisonnable. Si certaines deadlines propres aux projets commencent à dérailler, ils profitent de l’occasion pour apporter soutien et inspiration à leurs équipes, plutôt que de “pointer du doigt” ou décider de qui blâmer. Au lieu de cela, si les plans ne fonctionnent pas, ils sont prêts à changer de direction et à suivre un nouveau cap. En temps de crise, j’ai constaté que le calme, la maîtrise d’eux-mêmes des grands leaders permettait à l’équipe de garder le moral et encourageait la collaboration.

5.      Ils parlent moins et agissent plus

Un autre trait dominant est leur capacité à pratiquer l’écoute active. Durant une conversation, ils se concentrent avec soin sur ce que dit l’autre personne, plutôt que de songer à quelque chose d’intelligent à répondre dès que leur interlocuteur aura fini de parler. En effet, à certaines occasions, j’ai interviewé des dirigeants qui traitaient notre conversation comme s’il s’agissait d’un sport de compétition. Sur cette base, la personne qui parle le plus, émet le plus d’observations, persuade son interlocuteur que son opinion est la bonne, ou même parle le plus fort, en sort vainqueur.
Bien que personne ne puisse échapper à ce travers de temps en temps, certains des meilleurs leaders que j’ai pu rencontrer ont tendance à adopter une approche bien plus stoïque et attentive quant à leur communication, sachant que souvent la personne qui parle le moins bénéficie le plus. En prenant soin d’écouter attentivement les autres, ils développent leurs capacités relationnelles et permettent à la confiance de se construire en faisant ressentir aux personnes avec qui ils échangent qu’elles sont comprises et respectées.
En définitive, les grands leaders partagent plusieurs traits en commun, notamment la capacité à décliner leur vision en des images et stratégies claires et vivaces. À travers leur passion et enthousiasme, ils inspirent ceux qui les entourent à faire de leur vision une réalité. De toute évidence, il y a beaucoup de qualités qui font de certains leaders des personnes exceptionnelles et la liste proposée ci-dessus ne se veut en rien exhaustive. Néanmoins, je suis convaincu que lesdites caractéristiques jouent un rôle significatif dans le succès que peut rencontrer une organisation.

Possédez-vous certaines ou la plupart de ces qualités et lesquelles ajouteriez-vous à cette liste ?

Simon Childs est chasseur de tête et travaille à Parkwell Management Consultants où il recherche, sélectionne et recrute des hauts dirigeants pour le compte d'organisations majeures au Royaume-Uni et en Europe.

Cet article est traduit de l'anglais et peut être trouvé via le lien suivant : https://www.linkedin.com/pulse/5-traits-exceptional-leaders-simon/

Un commentaire ?