Archive

Category Archives for "Articles"

Top 365 citations pour entrepreneurs !

Image par StartupStockPhotos de Pixabay
L’inspiration, comme le souligne Elon Musk dans une interview, est largement sous-estimée. Et comme l’affirmait Zig Ziglar : ” les gens disent souvent que la motivation ne dure pas. Eh bien, pas plus que de se laver. C’est pour ça que nous la recommandons au quotidien. ”
Voici donc 365 citations, une pour chaque jour, afin de vous inspirer, vous motiver, vous encourager à passer à l’action et à persévérer !

1. Le professionnalisme c’est d’être capable de faire son meilleur travail alors qu’on est pas dans de bonnes dispositions.

Alistair Cook                                                                                                

2. Un homme qui réussit c’est quelqu’un capable de construire une base solide avec les briques que les autres lui ont lancé.

David Brinkley                                                                              

3. Tout progrès intervient en dehors de la zone de confort.

Michael John Bobak                                                                                                   

4. Une vie dénuée d’examen ne vaut pas la peine d’être vécue.

 Socrate                                                                                                         

5. Tandis que nous nous tournons vers le siècle prochain, les leaders seront ceux qui inspireront les autres.

 Bill Gates                                                                                                   

6. Tandis que vous vieillissez, vous découvrez que vous avez deux mains, l’une pour vous aider, l’autre pour aider les autres.

 Audrey Hepburn           

7. Soyez patient avec vous-même. La croissance personnelle est délicate ; c’est un terreau sacré. Il n’y a pas de meilleur investissement.

Stephen Covey                                                                                         

8. Soyez vous-même. Tous les autres sont déjà pris.

Oscar Wilde                                                                                                           

9. Croyez l’incroyable. Rêvez l’impossible. Ne prenez jamais un “non” comme une réponse.

Tony Fernandes                                                                                                       

10. Croyez que vous le pouvez et vous avez fait la moitié du chemin.

 Theodore Roosevelt                                                             

11. Construisez vos propres rêves ou bien quelqu’un d’autre vous embauchera pour construire les siens.

Farrah Gray                                                                                                           

12. Les défis sont ce qui rend la vie intéressante et les surmonter est ce qui lui donne du sens.

Joshua J. Marine                                                                                         

13. Changez vos pensées et vous changez votre monde.

Norman Vincent Peale                                                                                       

14. Le courage c’est la grâce sous pression.

Ernest Hemingway                                                                                                

15. La définition du but est le point de départ de tout accomplissement.

W. Clement Stone   

16. Ne soyez pas limité par cet âge ; visez la création d’un nouvel âge qui ravira les gens à travers le monde.

 Masayoshi Son                                                              

17. Faites chaque jour quelque chose qui vous effraie.

Eleanor Roosevelt                                                                                                       

18. Faites ce que vous pouvez, où vous vous trouvez, avec ce que vous avez.

 Teddy Roosevelt                                                                                                       

19. N’ayez pas peur d’abandonner le bon pour viser le meilleur.

John D. Rockefeller                                                                                               

20. Ne pleurez pas parce que c’est fini, souriez parce que c’est arrivé.

 Dr. Seuss                                                                 

21. Ne vous limitez pas. Beaucoup de personnes se limitent à ce qu’elles pensent pouvoir faire. Vous pouvez aller aussi loin que votre esprit le permet. N’oubliez pas, ce que vous croyez, vous pouvez l’accomplir.

Mary Kay Ash                      

22. Ne vous souciez pas de l’échec ; vous devez viser juste une seule fois seulement.

Drew Houston                                                                                                     

23. N’économisez pas les petites choses. Payez pour les services comme si vous étiez une compagnie de 10 millions d’euros, spécialement si cela vous fait gagner du temps ou vous fait croître.

Darius Cheung                                                                                                            

24. Rêvez grand et osez échouer.

Norman Vaughan                                                                                                     

25. Rêver, après tout, est une forme de planification.

Gloria Steinem                                                                                                         

26. L’entreprenariat, pour moi, signifie que vous êtes un psychopathe. Le monde ne roule pas comme vous le voudriez et vous avez une vision sur la façon dont il devrait tourner. À l’inverse de tout le monde, ce n’est pas OK pour vous. Vous avez l’impulsion d’agir, toutes les chances jouant contre vous, pour y remédier. C’est ce qui vous rend fou aux yeux des autres.

Alan Schaaf                                                                          

27. Chaque coup manqué me rapproche du prochain home-run.

Babe Ruth                                                                                                                

28. Chaque chose recèle de la beauté mais il n’est pas donné à tout le monde de la voir.

Confucius                                                                                                               

29. Tout ce que vous pouvez imaginer est réel.

Pablo Picasso                                                                                                         

30. Tout ce que vous avez toujours voulu est de l’autre côté de la peur.

George Addair                                                                                                   

31. L’échec est une autre étape vers le succès.

Oprah Winfrey                                                                                                   

32. L’échec ne devrait pas être vu comme de l’échec mais comme un défi à relever.

Takahashi Tanai                                                                                                          

33. Peu de choses peuvent aider plus une personne que de la responsabiliser et de lui faire savoir que vous lui faites confiance. 

Booker T. Washington          

34. Dirigez vous avec confiance dans la direction de vos rêves. Vivez la vie que vous avez imaginé.

Henry David Thoreau                                                                                     

35. Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyens débattent des évènements ; les esprits étriqués parlent des gens.

Eleanor Roosevelt                                                                       

36. Le bonheur n’est pas quelque chose de préfabriqué. Il est issu de nos propres actions.

Dalai Lama                                                                                                        

37. Je ne suis pas un produit de mes circonstances. Je suis un produit de mes décisions.

Stephen Covey                                                                                                         

38. J’attribue mon succès à la chose suivante : ne jamais donner d’excuses.

Florence Nightingale                                                                                          

39. Je crois sincèrement que chaque être humain dispose d’un nombre défini de battements du coeur. Je n’ai pas l’intention d’en gaspiller un seul.

Neil Armstrong                                                                                                   

40. Je n’ai pas échoué au test. J’ai juste trouvé 100 façons différentes de mal le faire.

Benjamin Franklin                                                                                       

41. J’ai constaté que plus je travaille dur, plus il me semble avoir de la chance.

Thomas Jefferson                                                                                         

42. J’ai été impressionné par la nécessité vitale de pratiquer. Savoir n’est pas assez, nous devons appliquer. Vouloir n’est pas assez, nous devons faire.

Léonard de Vinci                                                                                      

43. J’ai appris au fil du temps que lorsque l’on est déterminé, la peur diminue.

Rosa Parks                                                                                                 

44. Je pense que le conseil n°1 est celui-ci : vous devez juste commencer. Mettez un pied dans l’eau. J’ai appris beaucoup simplement en essayant.

Yoshikazu Tanaka                                                                   

45. Je préfère mourir de passion plutôt que d’ennui.

Vincent van Gogh                              

46. J’ai manqué plus de 9000 paniers dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois l’on m’a fait confiance pour prendre le panier de la victoire et je l’ai manqué. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi.

Michael Jordan                                                           

47. J’ai appris que les gens oublient ce que vous dites, oublient ce que vous faites, mais n’oublient jamais comment vous les traitez.

Maya Angelou                                                                                                           

48. L’identité est une prison dont vous ne pouvez vous échapper. La voie à suivre pour effacer votre passé n’est pas de le fuir mais d’essayer de le comprendre, et de l’utiliser comme une fondation pour croître.

Jay-Z                            

49. Si l’opportunité ne frappe pas, construisez une porte.

Milton Berle                                                                               

50. Si vous faites toujours ce qui vous intéresse, au moins une personne est satisfaite.

Katharine Hepburn

51. Si vous n’êtes pas particulièrement bon à quelque chose, embauchez quelqu’un ayant les capacités de vous aider.

Lyn Lee                                                                          

52. Si vous n’êtes pas prêt à risquer l’habituel, vous devez vous attendre à l’ordinaire.

Jim Rohn           

53. Si vous pouvez le rêver, vous pouvez l’accomplir.

Zig Ziglar                                                                                                         

54. Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous n’aurez pas autre chose que ce que vous avez toujours obtenu.

Tony Robbins                                                                                                         

55. Si vous ne modelez pas votre propre plan de vie, il y a des chances pour que vous tombiez dans celui de quelqu’un d’autre. Et devinez ce qu’il aura prévu pour vous ? Pas grand chose.

Jim Rohn            

56. Si vous entendez une voix à l’interieur de vous disant “tu ne peux pas peindre”, alors par tous les moyens peignez et cette voix se taira.

Vincent Van Gogh                                                                                           

57. Si vous examinez ce que vous avez déjà dans votre vie, vous aurez toujours plus. Si vous examinez ce que vous n’avez pas, vous n’aurez jamais assez.

Oprah Winfrey                                                                                              

58. Si vous aimez ce que vous faites et avez la volonté de faire ce qui est nécessaire, c’est à votre portée. Et cela vaudra chaque minute passé seul la nuit, réfléchissant encore et encore à ce que vous souhaitez créer.

Steve Wozniak                               

59. Si vous voulez atteindre l’excellence, vous pouvez le faire tout de suite. Dès maintenant, cessez de faire un travail moins qu’excellent.

Thomas J. Watson                                                                                            

60. Si vous voulez être inspiré, inspirez quelqu’un d’autre.

Booker T. Washington                                                                          

61. Si vous voulez procéder à un changement permanent, cessez de vous concentrer sur l’importance de vos problèmes et concentrez vous plutôt sur votre propre importance !

T. Harv Eker                                                      

62. Si vous travaillez simplement pour l’argent, vous ne réussirez jamais, mais si vous aimez ce que vous faites et placez toujours le client en premier, le succès sera à vous.

Ray Kroc                                                                                                       

63. Si vous traversez l’enfer, persévérez.

Winston Churchill                                                                                  

64. Si vous n’êtes pas obstiné, vous abandonnerez trop tôt. Et si vous n’êtes pas flexible, vous vous taperez la tête contre les murs et ne trouverez pas de solution créative au problème rencontré.

Jeff Bezos                                                                                                   

65. Si on vous offre un siège dans une fusée, ne demandez pas quel siège ! Allez-y c’est tout.

Sheryl Sandberg                                                                                  

66. Si vos actions inspirent les autres à rêver davantage, apprendre davantage, accomplir davantage et se développer davantage, vous êtes un leader.

John Quincy Adams 

67. D’après mon expérience, il n’y a qu’une seule motivation, et c’est le désir. Aucune raison ou principe ne le contient ou ne se dresse contre lui.

Jane Smiley                                                                                                                 

68. Dans le but d’être irremplacable, on doit toujours être différent.

Coco Chanel                                                                                                     

69. Au milieu du mouvement et du chaos, restez calme au dedans.

 Deepak Chopra                         

70. Au lieu de réfléchir à vos prochaines vacances, vous devriez construire une vie dont vous n’avez pas besoin de vous échapper.

Seth Godin

71. Votre lenteur n’importe pas tant que vous ne vous arrêtez pas.

Confucius                                                                                                                 

72. Je crois qu’une règle simple des affaires est que si vous faites les choses les plus faciles en premier, alors vous pouvez en définitive faire beaucoup de progrès.

Mark Zuckerberg                              

73. C’est important pour les entrepreneurs de rester ferme quant à ce qu’ils croient.

Patrick Linden                                                                            

74. Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que vous auriez dû être.

George Eliot  

75. Ce n’est pas la plus coriace des espèces qui survit, ni la plus intelligente, mais bien celle qui est la plus réactive au changement.

Charles Darwin      

76. Ce n’est pas ce que vous faites pour vos enfants, mais ce que vous leur avez enseigné de faire pour eux-mêmes qui en feront des êtres humains réussis.

Ann Landers                                                                                                                 

77. Ce n’est pas le nombre d’années dans votre vie qui compte. C’est la quantité de vie dans vos années.

Abraham Lincoln                                                                     

78. Continuez à avancer et il y a des chances que vous tombiez sur quelque chose, peut-être lorsque vous vous y attendrez le moins. Je n’ai jamais entendu parler de quelqu’un tomber sur quelque chose alors qu’il était assis.

Charles F. Kettering  

79. Apprenez d’hier, vivez pour aujourd’hui, espérez pour demain. La chose importante consiste à ne pas cesser de s’interroger.

Albert Einstein                                                                                                     

80. La vie c’est 10% de ce qui m’arrive et 90% de comment j’y réagis.

Charles Swindoll                                                                                                       

81. La vie consiste à avoir un impact, pas à gagner un revenu.

Kevin Kruse                                                                                         

82. La vie s’étiole ou se développe en proportion de son propre courage.

Anais Nin                                                                                         

83. Les limitations n’existent que dans notre esprit. Mais si nous utilisons l’imagination, les possibilités deviennent infinies.

 Jamie Paolinetti                                                                        

84. Vivez comme si vous alliez mourir demain. Apprenez comme si vous alliez vivre toujours.

Mahatma Gandhi                                       

85. Beaucoup d’échecs proviennent de gens qui ne réalisaient pas à quel point ils étaient près du succès lorsqu’ils ont renoncé.

Thomas A. Edison                                                                    

86. Personne ne peut vous faire ressentir votre infériorité sans votre consentement.

Eleanor Roosevelt                                                                     

87. Rien de grand n’a jamais été accompli sans enthousiasme.

Ralph Waldo Emerson 

88. Une fois que vous choisissez l’espoir, tout est possible.

Christopher Reeve    

89. L’une des caractéristiques les plus marquantes de mon succès est que je n’ai jamais eu une confiance aveugle dans les livres. Vous ne pouvez pas vous contenter de simplement copier les modèles des entrepreneurs ayant réussi.

Wang Jianlin      

90. Les opportunités ne surgissent pas. Vous les créez.

Chris Grosser                                                                                        

91. L’opportunité est souvent ratée par la plupart des gens car elle porte une combinaison et ressemble à du travail.

Thomas Edison                                                                                    

92. Notre plus grande peur ne devrait pas être celle de l’échec… mais bien de réussir à des choses dans la vie qui ne comptent pas vraiment.

Francis Chan                                                                                        

93. Nos vies tendent à se terminer le jour où nous devenons silencieux à propos des choses qui comptent.

Martin Luther King Jr.                                                    

94. Les gens me demandent souvent, “quel est le meilleur rôle que vous n’avez jamais joué ?” Celui à venir.                            

Kevin Kline

95. Les gens déclarent souvent que la motivation ne dure pas. Eh bien, pas plus que de vous laver. C’est pour ça que nous le recommandons au quotidien.

Zig Ziglar                                                                    

96. Rarement j’ai rencontré une situation où en faire moins que l’autre était une bonne stratégie.

Jimmy Spithill                                                                                  

97. Plutôt que de gaspiller du temps à vous comparer aux autres, pourquoi ne pas réfléchir plutôt à une façon de vous améliorer.

Lim Hock Chee          

98. Rappelez vous que ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois une chance inespérée.

Dalai Lama                                                                                     

99. Quelqu’un s’asseoit à l’ombre aujourd’hui parce que quelqu’un a planté un arbre il y a bien longtemps.

Warren Buffett                         

100. Parfois quand vous innovez, vous faites des erreurs. C’est mieux de les reconnaître rapidement et d’améliorer vos autres innovations.

Steve Jobs    

101. Parfois vous ne vous voyez pas avec clarté, jusqu’à ce que vous vous voyez à travers les yeux des autres.

Ellen DeGeneres           

102. Commencez là où vous êtes. Utilisez ce que vous avez. Faites ce que vous pouvez.

Arthur Ashe    

103. Rester loyal envers votre vision et la maintenir fermement est quelque chose que vous devez faire consciemment.

Krystal Choo                                                  

104. Efforcez-vous non pas d’avoir du succès, mais d’être quelqu’un de valeur.

Albert Einstein                                                                 

105. Le succès ne consiste pas à ne jamais faire d’erreurs mais à ne jamais faire deux fois la même erreur.

George Bernard Shaw     

106. Le succès n’arrive pas par accident. C’est un dur travail, de la persévérance, de l’apprentissage, de l’étude, du sacrifice, et plus que tout, c’est aimer ce que vous faites ou apprenez à faire.

Pelé                                                                                          

107. Les gens qui réussissent font ce que les autres ne veulent pas faire. Ne dites pas “si cela avait été plus facile” mais dites “si j’avais été meilleur”.

Jim Rohn                                                                   

108. Prenez une idée. Faites de cette idée votre vie – réfléchissez-y, rêvez-en, vivez de cette idée. Laissez le cerveau, les muscles, les nerfs, chaque partie de votre corps s’emplir de cette idée, et laissez de côté toute autre idée. C’est le chemin du succès.

Swami Vivekananda                                                                   

109. Les batailles qui comptent ne sont pas celles pour les médailles d’or. Les luttes en dedans de vous-même – les batailles invisibles à l’intérieur de chacun d’entre nous – c’est celles-là qui comptent.

Jesse Owens                                                                               

110. Les meilleures et plus belles choses dans le monde ne peuvent être vues ou même touchées, elles doivent être ressenties avec le coeur.

Helen Keller                                                                               

111. Un énorme succès est la meilleure des revanches.

Frank Sinatra                      

112. Le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans. Le second meilleur moment c’est maintenant.

Proverbe chinois                                

113. Le plus grand des risques est de n’en prendre aucun. Dans un monde qui change vraiment rapidement, la seule stratégie qui vous garantit d’échouer est de ne pas prendre de risques.

Mark Zuckerberg        

114. L’essence de tout business est de gagner de l’argent. Vous n’avez pas fait correctement votre job si vous n’avez pas encore trouvé un étranger souhaitant ouvrir son portefeuille pour vous donner de l’argent pour les services/produits que vous offrez.

Sachin and Binny Bansa                                                      

115. Le premier pas vers le succès est lorsque vous refusez d’être captif de l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

Mark Caine                                                                                           

116. L’esprit est tout. Ce que vous pensez vous le devenez.

 Buddha                                                                                  

117. Plus vous saluez et célébrez votre vie, plus il y a à célébrer dans la vie.

Oprah Winfrey                                                                           

118. La façon la plus commune dont les gens abandonnent leur pouvoir, c’est en pensant qu’ils n’en ont aucun.

Alice Walker                                                                              

119. La chose la plus difficile est la décision d’agir, le reste consiste simplement en de la ténacité.

Amelia Earhart                                                                                            

120. La seule personne que vous êtes destiné à devenir est la personne que vous décidez d’être.

Ralph Waldo Emerson                                                                      

121. Le seul endroit où le succès vient avant le travail c’est dans le dictionnaire.

Vince Lombardi

122. La seule manière de faire de l’excellent travail est d’aimer ce que vous faites.

Steve Jobs                                                                                          

123. La personne qui affirme que cela ne peut être fait ne devrait pas interrompre la personne qui est en train de le faire.

Proverbe chinois                                                                  

124. La question n’est pas qui va me laisser faire. La question est : qui va m’arrêter.

Ayn Rand                                                                      

125. Le guerrier couronné de succès est l’homme ordinaire avec une concentration laser.

Bruce Lee                                                                      

126. Les choses dans lesquelles j’ai gaspillé le plus de mon temps dans ma jeunesse se sont avérées sans doute les plus constructives pour moi aujourd’hui. Je ne crois pas que quoi que ce soit soit une perte de temps.

Min Liang Tan                                                                                

127. Les deux jours les plus importants de votre vie sont celui où vous êtes né et celui où vous avez compris pourquoi.

Mark Twain    

128. La façon dont je vois les choses : si vous voulez voir l’arc-en-ciel, vous devez vous coltiner la pluie.

Dolly Parton

129. Il y a peu de trafic le long du kilomètre supplémentaire.

Roger Staubach                                                                   

130. Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire de différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez.

Ray Goforth

131. Il n’y a pas de chemin facile vers la liberté où que ce soit, et beaucoup d’entre nous auront à traverser la vallée de l’ombre de la mort encore et encore avant d’atteindre la montagne de nos désirs.

Nelson Mandela 

132. Il n’y a qu’un seul chemin pour éviter la critique : ne rien faire, ne rien dire, et n’être rien.

Aristotle                                                                                    

133. Les choses fonctionnent bien pour ceux qui tirent le meilleur parti de comment les choses fonctionnent.

John Wooden

134. Pour réussir, vous devez accepter tous les défis qui viennent en travers de votre route. Vous ne pouvez pas accepter seulement ceux que vous aimez.

Mike Gafka                                                    

135. Pour moi, le business ne consiste pas à porter des costumes ou à faire plaisir aux actionnaires. C’est rester authentique envers vous-même, vos idées et se concentrer sur l’essentiel.

Richard Branson                                           

136. Trop d’entre nous ne vivent pas leurs rêves parce que nous vivons nos peurs.

Les Brown                                                                                   

137. Dans 20 ans vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors larguez les amarres. Quittez la côte. Profitez des alizées. Explorez, rêvez, découvrez.

Mark Twain                                                                        

138. Deux chemins divergaient dans la forêt, et moi, j’ai pris le moins fréquenté. Et cela a fait toute la différence.

Robert Frost                                                                  

139. Nous devenons le reflet de ce à quoi nous pensons la plupart du temps, et c’est le secret le plus étrange.

Earl Nightingale   

140. Nous pouvons aisément pardonner un enfant qui a peur du noir ; la vraie tragédie de la vie c’est lorsque les hommes ont peur de la lumière.

Platon                                                                                      

141. Nous devons croire que nous sommes doués pour quelque chose, et cette chose, à n’importe quel prix, doit être atteinte.

Marie Curie                                                                             

142. Ce qui nous semble d’abord des coups du sort sont souvent des bénédictions déguisées.

Oscar Wilde  

143. Il n’est pas question d’argent. Un homme a réussi s’il se lève le matin et va au lit le soir et qu’entre les deux il a fait ce qu’il voulait faire.

Bob Dylan                                                                    

144. Ce que l’esprit d’un homme peut concevoir et croire, il peut l’accomplir.

Napoleon Hill 

145. Quelque soit ce que vous pouvez faire, ou rêver pouvoir faire, commencez. L’audace a du génie, de la puissance et de la magie en elle.

Johann Wolfgang von Goethe                                                               

146. Quand tout semble contre vous, rappelez-vous que l’avion décolle contre le vent, pas avec.

Henry Ford                                                                                     

147. Lorsque je lâche prise sur ce que je suis, je deviens ce que je peux être.

Lao Tseu                                                                                    

148. Lorsque je me tiendrai devant Dieu à la fin de ma vie, j’espère que je n’aurais pas gâché la moindre goutte de talent et que je pourrais dire : j’ai utilisé tout ce que tu m’as donné.

Erma Bombeck      

149. Quand j’ai eu 5 ans, ma mère me disait toujours que le bonheur était la clé de la vie. Lorsque je suis allé à l’école, ils m’ont demandé ce que je voulais faire plus grand. J’ai écrit “heureux”. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la consigne et je leur ai dit qu’ils ne comprenaient pas la vie.

John Lennon                                                                                     

150. Quand une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre, mais souvent nous regardons si longtemps celle venant de se fermer que nous ne voyons pas celle qui nous a été ouverte.

Helen Keller                                                                                    

151. Quand vous écrivez l’histoire de votre vie, ne laissez personne tenir le crayon à votre place.

Harley Davidson                                                     

152. Lorsque vous cessez de rêver, vous cessez de vivre.

Malcolm Forbes                                                                                             

153. À chaque fois que vous voyez une personne ayant du succès, vous voyez uniquement la gloire publique, jamais les sacrifices consentis en secret pour l’atteindre.

Vaibhav Shak                                                                             

154. Que vous pensiez en être capable ou non, dans les deux cas vous aurez raison.

Henry Ford                                                                            

155. Les gagnants n’abandonnent jamais et ceux qui abandonnent ne gagnent jamais.

Vince Lombardi        

156. Gagner n’est pas tout, mais le désir de gagner si.

Vince Lombardi                                                      

157. Travaillez dur, restez positif, et levez-vous tôt. C’est la meilleure partie de la journée.

George Allen, Sr.                                                                                      

158. Vous devenez ce que vous croyez.

Oprah Winfrey   

159. Vous ne pourrez jamais traverser l’océan à moins que vous n’ayez le courage de perdre la côte de vue.

Christophe Colomb                          

160. Vous ne pouvez satisfaire tout le monde et vous ne pouvez faire en sorte que tout le monde vous apprécie.

Katie Couric                                                                                                         

161. Vous ne pouvez pas tomber si vous ne grimpez pas. Mais il n’y a aucune joie à vivre toute votre existence sur le sol.

Anonyme                                                                                   

162. Vous ne pouvez épuiser la créativité. Plus vous l’utilisez, plus vous en disposez.

Maya Angelou                                                     

163. Peut-être serez vous décu si vous échouez, mais vous êtes perdu si vous n’essayez pas.

Beverly Sills                                        

164. Vous manquez 100 % des tirs que vous ne prenez pas.

Wayne Gretzky                                                               

165. Vous devez faire les choses que vous pensez ne pas pouvoir faire.

Eleanor Roosevelt                                                         

166. Vous devez attendre de grandes choses de vous-même avant de pouvoir les réaliser.  

Michael Jordan                           

167. Vous devez trouver l’objet de votre passion et suivre une direction.

Andrea Chong             

168. Vous devez aimer votre travail, et travailler dur. Demandez vous constamment, quelle est la chose la plus importante pour moi en ce moment-même ?

Le Hong Minh                                                                    

169. Vous ne vivez qu’une fois mais si vous vous débrouillez bien, une fois est suffisant.

Mae West                                                      

170. Vous vous prenez en charge, et qu’est-ce qu’il arrive ? Une chose terrible, personne à blâmer.

Erica Jong                                         

171. Votre temps est limité, donc ne le gaspillez pas à vivre la vie de quelqu’un d’autre.

Steve Jobs                                                      

172. Il faut savoir découvrir ce que l’on aime et qui l’on aime. Le travail occupe une grande partie de l’existence, et la seule manière d’être pleinement satisfait est d’apprécier ce que l’on fait. Sinon, continuez à chercher. Ne baissez pas les bras. C’est comme en amour, vous saurez quand vous aurez trouvé. Et toute relation réussie s’améliore avec le temps. Alors, continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez.

Steve Jobs    

173. Un leader est quelqu’un qui connaît le chemin, suit le chemin et montre le chemin. 

John Maxwell               

174. Une personne qui ne fait jamais d’erreur n’a jamais essayé quelque chose de nouveau. 

Albert Einstein  

175. Un pessimiste voit la difficulté dans toute opportunité ; un optimiste voit l’opportunité dans toute difficulté.  

Winston Churchill                             

176. Agissez de façon enthousiaste et vous serez enthousiaste. 

Dale Carnegie

177. L’âge ne compte pas, à moins que vous ne soyez un fromage.

Billie Burke      

178. Délivrez toujours plus que ce qui est attendu.

Larry Page                                                 

179. Traitez vos employés exactement de la même façon que vous voudriez qu’ils traitent vos meilleurs clients. 

Stephen R. Covey                                     

180. N’importe quel moment est un bon moment pour créer une entreprise.

Ron Conway                               

181. Appréciez tout ce que vos associés font pour le business. Rien d’autre ne peut se substituer valablement à quelques mots de remerciements bien choisis et opportuns.

Sam Walton                                    

182. Aussi longtemps que vous penserez, pensez grand.

Donald Trump                           

183. Soyez gentil avec les geeks. Il y a des chances pour que vous finissiez par travailler pour l’un d’entre eux.

Bill Gates

184. Soyez si bon qu’ils ne pourront vous ignorer.

Steve Martin  

185. Derrière chaque adversité il y a une opportunité. Si vous vous lamentez à propos de l’adversité, vous manquerez l’opportunité.

Ajaero Tony Martins                               

186. Mieux vaut moins en dire que trop en dire. Laissez les gens être surpris par le fait que c’était plus que ce que vous aviez promis et plus facile que vous l’aviez annoncé.

Jim Rohn      

187. Le business c’est comme le poker. Vous devez être capable de lire les gens. Vous devez comprendre les probabilités d’un comportement particulier. Vous devez faire des paris calculés. Et vous devez être chanceux.

Richard Harroch                                                    

188. Les opportunités de business c’est comme les bus : il y en a toujours un autre qui suit.

Richard Branson              

189. Poursuivez la vision, pas l’argent. L’argent finira par vous suivre. 

Tony Hsieh  

190. Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.

Confucius                                                    

191. Vos clients ne s’attendent pas à la perfection. Ils s’attendent à ce que vous régliez leurs problèmes quand cela ne va pas.

Donald Porter                                         

192. Faites un passage de revue à la fin de la journée pour réfléchir à ce qui s’est bien passé, et ce que vous ferez différemment la fois prochaine.

Marilyn Suttle                                       

193. Faites. Ou ne faites pas. Essayez n’existe pas.

Yoda                                                            

194. N’ayez pas peur de vous affirmer, ayez confiance en vos capacités et ne laissez pas les salauds vous dévaloriser.

Michael Bloomberg                                                                                                

195. Ne soyez pas arrogant, ne soyez pas frimeur. Il y a toujours quelqu’un de meilleur que vous.

Tony Hsieh                                                          

196. Ne vous limitez pas. Beaucoup de gens se limitent à ce qu’ils pensent pouvoir faire. Vous pouvez aller aussi loin que votre esprit le permet. Ce que vous croyez, rappelez-vous en, vous pouvez l’accomplir.

Mary Kay Ash     

197. N’attendez pas après la perfection. La vie n’est pas parfaite. Faites du mieux que vous pouvez et expédiez. Les vraies personnes envoient, puis testent et alors elles envoient à nouveau. Et un jour vous vous levez et vous avez quelque chose de vraiment génial.

Guy Kawasaki            

198. Ne vous souciez pas de l’échec, il vous suffit d’une fois.

Drew Houston    

199. Fini est mieux que parfait.

Sheryl Sandberg                                                        

200. Tôt couché, tôt levé, travaillez comme un dément et faites de la promotion.

Ted Turner                               

201. Même une décision correcte s’avère mauvaise lorsqu’elle a été prise trop tard.

 Lee Iacocca                                                              

202. Même si vous n’avez pas l’idée parfaite avec laquelle commencer, vous pouvez ajuster.

Victoria Ransom                                

203. Tout accomplissement de valeur, petit ou grand, connaît ses périodes fastidieuses et glorieuses : un commencement, une lutte et une victoire.

Mahatma Gandhi                                             

204. Tout le monde peut avoir une idée mais l’enjeu c’est vraiment l’exécution de l’idée et d’attirer d’autres personnes pour vous y aider.

 Jack Dorsey                                                                                       

205. Les objectifs ne sont pas suffisants. Vous devez également avoir des dates butoirs : des objectifs suffisamment grands pour engendrer l’excitation et une deadline pour vous motiver. L’un n’est jamais vraiment bon sans l’autre, mais ensemble ils peuvent être formidables.

Ben Feldman                                             

206. De bons leaders créent une vision, articulent la vision, s’approprient passionnément la vision, et sans discontinuer la conduisent vers sa complétude.

 Jack Welch                                                                                             

207. De grandes idées reçoivent souvent une violente opposition d’esprits médiocres.

Albert Einstein                                                                                                    

208. Le bonheur c’est cette sensation d’accomplissement qui vient après un travail difficile.

 Joseph Barbara                                                                                                  

209. De grandes attentes sont la clé de tout. 

Sam Walton                                             

210. Je ne cherche pas une barre de plus de deux mètres de haut. Je cherche une barre de 30 centimètres que je me sens capable de sauter.

Warren Buffett            

211. J’ai haï chaque minute d’entraînement, mais je me disais : “N’abandonne pas. Souffre maintenant et vis le reste de ta vie comme un champion”.

Muhammad Ali                                           

212. Je savais que si j’échouais je ne le regretterais pas, mais je savais aussi que la seule chose que je regretterais c’est de n’avoir pas essayé.

Jeff Bezos                   

213. Je patine vers l’endroit où va se trouver le palet, non pas vers l’endroit où il se trouvait.

Wayne Gretzy   

214. Je me tiens debout devant mon bureau pour toujours me rappeler que nous devons constamment observer les choses sous plusieurs angles.

Robin Williams

215. Je suis convaincu que la moitié de ce qui sépare les entrepreneurs ayant réussi de ceux qui n’ont pas eu le succès escompté consiste simplement en de la pure persévérance.

Steve Jobs                                        

216. J’ai appris que les gens oublient ce que vous avez pu dire, oublient ce que vous avez fait, mais n’oublient jamais la façon dont vous les traitiez.  

Michael Dell                                                          

217. Avoir des idées, c’est facile. Les concrétiser, c’est bien plus dur. 

Guy Kawasaki      

218. Si tout vous semble sous contrôle, vous n’allez tout simplement pas assez vite.  

Mario Andretti    

219. Si les gens vous apprécient, ils vous écouteront. Mais s’ils vous font confiance, ils feront affaire avec vous.

Zig Ziglar                                                                        

220. Si le plan A ne fonctionne pas, il y a 25 autres lettres dans l’alphabet. 

Claire Cook                                                         

221. Si vous n’êtes pas embarassé par la première version de votre produit, alors vous l’avez lancé trop tard.

Reid Hoffman               

222. Si vous ne pouvez pas l’expliquer simplement, alors vous ne le comprenez pas suffisamment bien.

Albert Einstein                                                                         

223. Si vous commencez par les choses les plus faciles, alors vous pouvez en fait beaucoup progresser.

Mark Zuckerberg                                                     

224. Si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous récolterez ce que vous avez toujours récolté.

Tony Robbins                         

225. Si on avait demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu un cheval plus rapide.

Henry Ford

226. Si vous ne souhaitez prendre aucun risque, alors le business n’est pas pour vous.

Ray Kroc                                                               

227. Si vous êtes passionné à propos de quelque chose et que vous travaillez dur, alors je pense que vous réussirez.

Pierre Omidyar                                    

228. Si vous avez une idée, commencez aujourd’hui. Il n’y a pas de meilleur moment que maintenant pour débuter. Cela ne signifie pas forcément que vous deviez quitter votre job et vous consacrer 100% à votre idée depuis le premier jour, mais qu’il y a toujours un petit progrès qui peut être réalisé pour initier le mouvement.

Kevin Systrom                                                     

229. Entre deux objectifs, il y a une chose qui s’appelle la vie, qui doit être vécue et savourée.

Sid Caesar

230. En matière de business, vous n’obtenez pas ce que vous méritez, mais ce que vous négociez. 

Anonyme                                                                  

231. C’est dur de battre quelqu’un qui n’abandonne jamais.  

Babe Ruth                                            

232. C’est plus drôle d’être un pirate que de rejoindre la marine.

Steve Jobs                                                       

233. Il n’est pas question d’argent ou de réseau. Il s’agit de la volonté de surpasser les autres en travail et en apprentissage dans votre sphère. Et si vous échouez, vous apprenez de la situation et faites un meilleur job la fois prochaine.

Mark Cuban                 

234. Les leaders pensent et parlent de solutions. Les suiveurs pensent et parlent de problèmes.

Brian Tracy   

235. Le leadership n’a rien à voir avec un titre ou une promotion. Il s’agit d’impact, d’influence et d’inspiration. L’impact implique d’avoir des résultats, l’influence consiste à communiquer la passion que vous avez pour votre travail et l’inspiration c’est celle que vous insufflez chez vos associés et clients.

Robin S. Sharma                                                                          

236. La vie ne consiste pas toujours à avoir de bonnes cartes, mais parfois seulement à bien jouer une mauvaise main.

Jack London                

237. La logique vous amènera du point A au point B. L’imagination vous conduira partout.

Albert Einstein                                                         

238. Faites en sorte que votre équipe se sente respectée, énergisée et passionnée par la mission de l’entreprise.  

Tim Westergen

239. Beaucoup d’échecs dans la vie sont le lot de gens qui n’ont pas réalisé à quel point ils étaient prêts du succès lorsqu’ils ont abandonné.

Thomas Edison                                                      

240. La motivation est l’art d’amener les gens à faire ce que vous voulez qu’ils fassent parce qu’ils veulent le faire.

Dwight D. Eisenhower

241. Mon grand-père m’a dit une fois qu’il y avait deux sortes de gens : ceux qui travaillent et ceux qui en prennent le crédit. Il m’a dit d’essayer de faire partie du premier groupe, en raison du fait qu’il y avait beaucoup moins de compétition.

Indira Gandhi                                                                             

242. Ne dites jamais aux gens comment faire les choses. Dites leur quoi faire et ils vous surprendront avec leur ingéniosité.

George S. Patton                                                       

243. Ne racontez jamais vos problèmes aux autres. 20 % s’en fichent totalement et les 80 % restants sont ravis que vous les ayez.

Lou Holtz                                                     

244. Ne travaillez jamais uniquement pour l’argent ou le pouvoir. Ils ne sauveront pas votre âme ni ne vous aideront à dormir la nuit.

Marian Wright Edelman                                                            

245. Ne jamais, jamais, jamais abandonner.

Winston Churchill, British Prime Minister                                                         

246. Aucun homme ayant accompli de grandes choses – même ceux à qui cela semble facile – n’a réussi sans un dur travail.

Jonathan Sacks                                                                           

247. Aucun homme ne sera un grand leader qui veut tout faire lui-même, ou en obtenir tout le crédit.

Andrew Carnegie

248. Jamais personne ne s’est noyé avec sa sueur.

Officier de la marine américaine                                                          

249. Rien ne serait jamais entrepris si l’on devait d’abord surmonter toutes les objections possibles.

Samuel Johnson                                                      

250. On peut tout avoir si l’on a la volonté d’aider les autres à obtenir ce qu’ils veulent.

Zig Ziglar

251. Les gens veulent faire affaire avec vous parce que vous les aidez à obtenir ce qu’ils veulent. Ils ne font pas affaire avec vous pour vous aider à obtenir ce que que vous voulez.

Don Crowther                                                  

252. Les projections sont inutiles. Ce sont juste des suppositions. 

Jason Fried, Founder                                                        

253. N’oubliez pas de célébrer chaque étape lorsque vous préparez la suite.

Nelson Mandela             

254. Les études démontrent que les employés ont 3 besoins fondamentaux : un emploi intéressant, de la reconnaissance pour le travail accompli et être au courant de ce qui se passe dans l’entreprise.

Zig Ziglar                                                                   

255. La simplicité est la clé pour l’excellence.

Bruce Lee                                                        

256. Les réseaux sociaux sont là. Ils ne vont pas partir, ce n’est pas une mode. Soyez là où vos clients se trouvent : au sein des réseaux sociaux.

Lori Ruff                                                   

257. Contentez-vous de votre propre financement aussi longtemps que possible.

Garrett Camp   

258. Les gens qui réussissent sont toujours à la recherche d’opportunités afin d’aider les autres. À l’inverse, ceux qui ne connaissent pas le même succès demandent toujours : qu’est-ce qu’il y a pour moi ?

Brian Tracy               

259. Prenez du temps pour délibérer, puis lorsque vient le temps de l’action, cessez de réfléchir et agissez.

Napoleon Bonaparte         

260. Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort.

Friedrich Nietzsche                                            

261. Le grand secret dans la vie c’est qu’il n’y en a pas, de grand secret. Peu importe le but que vous vous êtes assigné, vous pouvez y arriver si vous mettez la quantité de travail nécessaire.

Oprah Winfrey   

262. L’ingrédient critique est de vous bouger le cul et de faire quelque chose. C’est aussi simple que ça. Beaucoup de gens ont des idées, mais il y en a peu qui décident d’en faire quelque chose tout de suite. Pas demain. Pas la semaine prochaine. Mais aujourd’hui. Le véritable entrepreneur est un faiseur, pas un rêveur.

Nolan Bushnell

263. Le plus grand danger pour la plupart d’entre nous réside non pas dans le fait de viser trop haut et d’échouer, mais bien de viser trop bas et d’y parvenir.

Michelangelo                                                    

264. L’ingrédient le plus important dans la formule du succès c’est savoir comment s’y prendre avec les gens.

Theodore Roosevelt    

265. Le prix de l’inaction est bien plus grand que le coût d’une erreur.

Meg Whitman                                                            

266. Le secret du changement est de concentrer toute votre énergie, non pas à combattre l’ancien, mais à construire l’avenir.

Socrate                                                           

267. Le secret pour avancer est de commencer. Le secret pour commencer est de scinder vos tâches complexes et débordantes en de plus petites tâches que vous saurez bien gérer. Et alors vous commencez par la première. 

Mark Twain    

268. Le secret pour un recrutement réussi : cherchez les personnes qui veulent changer le monde.

Marc Benioff         

269. Le secret pour commencer c’est d’arrêter de parler et d’agir.

Walt Disney                                                   

270. Il y a beaucoup de choses impliquées dans le succès. Je n’aime pas faire simplement les choses que j’aime faire. J’aime faire des choses qui entraînent la réussite de la compagnie. Je ne passe pas beaucoup de temps dans mes activités favorites.

Michael Dell                                              

271. Pour être un champion, je pense que vous devez voir l’ensemble. Il ne s’agit pas seulement de gagner ou de perdre. Il s’agit du dur travail quotidien et de lutter en relevant un défi. Il s’agit d’embrasser la douleur que vous ne manquerez pas de ressentir à la fin de la course et de ne pas en avoir peur. Il me semble que les gens réfléchissent trop et sont effrayés à la vue d’un certain challenge.

Summer Sanders                                                    

272. Pour avoir une grande idée, il faut en avoir beaucoup.

Thomas Edison                                                          

273. Aujourd’hui je vais faire ce que les autres ne font pas, ainsi demain j’accomplirai ce que les autres ne peuvent accomplir.

Jerry Rice 

274. Faites confiance à votre instinct.

Estée Lauder     

275. L’expérience de l’utilisateur est tout. Cela a toujours été le cas, mais c’est sous-évalué et sous-investi. Si vous ne connaissez pas le design centré utilisateur, étudiez-le. Embauchez des gens qui le connaissent. Soyez obsédé par cela. Vivez-le et respirez-le. Que toute votre compagnie soit sur le pont.

Evan Williams                                              

276. Attendre après la perfection n’est jamais aussi intelligent que faire des progrès.

Seth Godin

277. Nous faisons tous face à une série de grandes opportunités brillamment déguisées en situations impossibles.

Charles R. Swindoll                                                        

278. Nous voyons nos clients comme des invités à une fête, et nous sommes les hôtes. C’est notre job quotidien de faire en sorte que chaque aspect important de l’expérience utilisateur soit un peu meilleure.

Jeff Bezos    

279. Quelle entreprise devriez-vous créer aujourd’hui ? Une à propos de laquelle vous êtes passionné, dispose d’une opportunité d’un grand marché, peut se développer rapidement, et qui ne nécessite pas beaucoup de capital initial. Pensez à internet, aux applications, à l’e-commerce et à la téléphonie.

Richard Harroch  

280. De quoi avez-vous besoin pour commencer un business ? Trois choses simples : connaissez votre produit mieux que n’importe qui, connaissez votre client, et ayez un désir brûlant de réussir.

Dave Thomas                                                      

281. En quoi l’idée est bonne si elle reste une idée ? Essayez. Expérimentez. Recommencez. Échouez. Recommencez à nouveau. Changez le monde.

Simon Sinek     

282. Quoi que vous fassiez, faites-le différemment. C’était le conseil que ma mère me donnait, et je n’ai pas de meilleur conseil à donner pour un entrepreneur. Si vous êtes différent, vous vous distinguerez.

Anita Roddick       

283. Lorsque vous trouvez une idée qui ne vous laisse jamais tranquille, c’en est probablement une bonne.

Josh James    

284. Lorsque vous commencez à essayer de résoudre un problème, les premières solutions que vous proposez sont très complexes, et la plupart des gens s’arrêtent là. Mais si vous continuez, et vivez avec le problème et continuez à enlever plus de couches à l’oignon, vous pouvez souvent arriver à des solutions très élégantes et simples. La plupart des gens ne mettent ni le temps ni l’énergie pour en arriver là.

Steve Jobs                                                   

285. Quand vous êtes au bout de votre corde, faites un noeud et tenez-vous y.

Theodore Roosevelt                      

286. Quand vous pensez d’abord à une idée, c’est important de ne pas s’enliser dans la complexité. Penser simplement et clairement est une chose difficile.

Richard Branson                                   

287. Une idée de ce que le client veut vraiment ? Demandez-lui. Ne présumez rien.

Lisa Stone                                         

288. Travaillez dur, soyez gentil, et des choses incroyables arriveront.

Conan O’Brien                                                

289. Vous êtes ce que vous pensez. Donc, pensez grand, croyez grand, travaillez grand, donnez grand, pardonnez grand, riez grand, aimez grand et vivez grand.

Andrew Carnegie                                    

290. Vous n’apprenez pas à marcher en suivant des règles. Vous apprenez en essayant et en tombant.

Richard Branson                 

291. Vous devez être patient, très persévérant. Le monde ne vous lancera pas des fleurs simplement parce que vous avez une bonne idée. Vous devrez travailler comme un fou pour que cette idée attire l’attention. Les gens n’y souscriront pas avant que vous n’ayez fait le nécessaire pour qu’ils la connaissent.

Herb Kelleher              

292. Vous devez placer votre tête dans la gueule du lion si vous souhaitez que votre entreprise soit un succès.

Winston Churchill                                      

293. Vous devez prendre le temps de faire quelque chose qui vous apporte de la joie. Si vous vous dites, je ne peux pas faire ça parce que je dois récupérer les enfants, travailler à mon entreprise, et, et, alors qui a du temps pour le plaisir ? Vous êtes malade ? Si vous n’avez pas de temps pour le plaisir, vous serez forcé prendre du temps pour la maladie. Alors, que décidez-vous ?

Beth Ramsay                                                  

294. Vous ne devriez pas vous concentrer sur la raison pour laquelle vous ne pouvez pas faire quelque chose, or c’est ce que font la plupart des gens. Vous devriez vous concentrer sur pourquoi peut-être vous pouvez, et devenir l’une de ces exceptions.

Steve Case   

295. Vos clients les plus mécontentents sont votre plus grande source d’apprentissage.

Bill Gates   

296. Votre travail va remplir une large part de votre vie, et la seule façon d’être vraiment satisfait est de faire ce que vous croyez être du grand travail. Et le seul moyen de faire du grand travail c’est d’aimer ce que vous faites.

Steve Jobs    

297. Je ne peux imaginer quelqu’un avoir du succès s’il ne donne pas à ce jeu de la vie tout ce qu’il a.

Walter Kronkite

298. Je suis heureux aussi longtemps que je rends les autres heureux.

 Dominique Ansel

299. Je produis un effort conscient pour remettre les choses en perspective lorsque je suis lessivé. C’est facile de se trouver coincé dans la lutte quotidienne, mais si vous pensez à toute la distance parcourue, et à ce qui vous attend devant, c’est plus facile de se sentir motivé et optimiste.

Alex Litoff

300. Le succès est la somme de tous les petits efforts, répétés jour après jour.

Robert Collier

301. Nous sommes ce que nous faisons de façon répétée. L’excellence, ainsi, n’est pas un acte, mais une habitude.

Aristote

302. Nous sommes vraiment en compétition contre nous-mêmes, nous n’avons pas de contrôle sur la performance des autres.

Pete Cashmore

303. Le leadership est une combinaison puissante de stratégie et de caractère. Mais si vous deviez choisir, ôter la stratégie.

Norman Schwarzkopf      

304. Les statistiques suggèrent que lorsque les clients se plaignent, les entrepreneurs et managers en sont excités. Le client mécontent représente une énorme opportunité pour le business.

 Zig Ziglar

305. Force et honneur.  

Maximus Decimus Meridius

306. Lorsque le meilleur travail du leader est effectué, les gens se disent : on l’a fait nous-mêmes.

Lao Tseu

307. Soyez le premier et soyez seul.

Ginni Rometty

308. Si cela ne vous met pas au défi, cela ne vous changera pas.      

Fred Devito

309. Ce n’est pas à quel point vous pouvez frapper fort. C’est à quel point vous pouvez être frappé et continuer à avancer.

Rocky Balboa         

310. C’est toujours le bon moment pour faire ce qui est juste.          

Martin Luther King

311. L’imagination est plus importante que la connaissance.

Albert Einstein

312. Je sais que je ne sais rien.

Socrate

313. Je trouve plus efficace de plonger directement et d’apprendre à la dure

 Pete Cashmore

314. Une chose difficile est accomplie en se figurant comment commencer.

Rand Fishkin

315. Je n’ai pas de grandes idées. J’ai parfois de petites idées, qui semblent fonctionner.

Matt Mullenweg

316. Je souffre de l’illusion que tout produit de mon imagination n’est pas seulement possible mais toujours sur le point de devenir réel.

Sean Parker

317. Choisissez quelque chose d’unique.

Angelo Sotiro

318. Les gens ont tendance à penser que dans l’optique de commencer un nouveau business ils doivent amener quelque chose de nouveau et éblouissant, mais c’est un mythe et c’est souvent propagé par des capital-risqueurs.

Gurbaksh Chahal

319. Si Google vous apprend quoi que ce soit, c’est que de petites idées peuvent être grandes.

Ben Silbermann

320. Je pense que j’étais très naïf à l’époque, mais cela signifie également que j’gnorais ce qu’il n’était pas possible de faire.

Matt Mickiewicz

321. Le nombre d’années d’expérience ne compte pas. C’est la qualité de ces années d’expérience qui compte.

Jacob Cass

322. Plus vous commencez tôt, plus vous avez de temps pour faire des erreurs.

Emil Motycka

323. Il n’existe pas de comité disant : ceci est le type de personne qui peut changer le monde, et votre profil n’y correspond pas. Réaliser que n’importe qui peut le faire constitue le 1er pas. L’étape suivante est de vous demander comment vous allez le faire.

Adora Svitak

324. Le plus dur quand on est entrepreneur c’est que l’on échoue 10 fois pour chaque succès.

Adam Horwitz

325. Les compagnies que réellement j’admire le plus sont celles qui ont une compréhension viscérale de la raison pour laquelle les gens utilisent leur service et elles se figurent des façons d’être profitable qui collent totalement à l’identité et l’activité de ces utilisateurs.

Ben Silbermann

326. Il y a beaucoup de gens riches dans le monde. Il y en a peu en revanche qui ont le privilège d’inventer des choses que des millions de gens utilisent.

David Karp

327. Tout est possible, aussi longtemps que vous y croyez vraiment.

Ashley Qualls

328. Nous avons mené les choses avec conviction plutôt qu’avec raison, car la raison nous disait que c’était impossible.

Daniel Ek

329. Mon conseil numéro 1 est celui-ci : vous devriez apprendre à programmer.

Mark Zuckerberg

330. Délivrez à fond à chaque fois.

Alex Maroko

331. Ayez le résultat final en tête et chaque jour assurez-vous que vous travaillez à cela.

Ryan Allis

332. Celui qui commence beaucoup de choses à la fois en termine peu.

Proverbe allemand

333. Si vous pensez que l’éducation est coûteuse, essayez-donc l’ignorance.

Derek Bok

334. C’est plus facile de demander pardon que d’obtenir la permission.

Grace Hooper

335. À vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

Corneille

336. L’exemple n’est pas la chose principale lorsqu’il s’agit d’influencer les autres ; c’est la seule chose.

Abraham Lincoln

337. Associez vous avec des personnes de qualité, car c’est mieux d’être seul plutôt qu’en mauvaise compagnie.

Booker T. Washington

338. Tenez-vous à l’écart des gens qui essayent de diminuer vos ambitions. Les petits esprits font toujours ça, mais les vraiment grands vous font ressentir que vous aussi, vous pouvez devenir grand.

Mark Twain

339. Tombé sept fois, relevé huit.

Proverbe japonais

340. Un jour votre vie défilera devant vos yeux. Assurez-vous que ça vaille le coup.

Mooie

341. Ce qui n’est pas commencé ne sera jamais terminé.

Johann Wolfgang von Goethe

342. N’attendez pas que le fer soit chaud pour le marteler. Rendez-le chaud en martelant.

William B. Sprague

343. Pour la plupart des étudiants du pays, étudier l’entreprenariat est une distraction intellectuelle plaisante, pas un choix professionnel, un chemin ou un engagement.

Andrew Yang

344. L’éducation à l’entrepreneuriat devrait commencer tôt, au secondaire, et devenir très soutenue au niveau universitaire.

Stephen A. Schwarzman

345. Quelqu’un m’a un jour décrit l’entreprenariat comme une série d’accidents heureux.

Kevin Systrom

346. J’ai donné beaucoup de conférences ces dernières années sur le sujet de l’entreprenariat. La première chose que j’ai constaté devoir faire c’est de briser le mythe persistant selon lequel la réussite entreprenariale réside uniquement dans la pensée innovante et les idées disruptives.

Naveen Jain

347. Vous trouvez peut-être plus relaxant de travailler avec des gens comme vous, mais l’entreprenariat c’est trouver de nouvelles approches aux problèmes, et l’inconfort peut être une part importante du process.

Sallie Krawcheck

348. L’entreprenariat ce n’est pas vraiment fabriquer un produit, ce n’est pas avoir une idée, ce n’est pas être au bon endroit au bon moment. Fondamentalement c’est construire une entreprise.

Eric Ries

349. Personne ne compare l’entreprenariat à la survie mais c’est exactement ce que c’est et c’est ce qui nourrit la pensée créative.

Anita Roddick

350. L’entreprenariat fonctionne sur le modèle de l’apprentissage. Le meilleur moyen d’apprendre à devenir entepreneur est de démarrer une entreprise et de chercher les conseils d’un entrepreneur qui a réussi dans le domaine qui vous intéresse. Ou travailler au sein d’une startup pendant quelques années pour apprendre les ficelles.

Caterina Fake

351. L’entreprenariat ce n’est pas seulement démarrer des business, c’est une attitude envers la vie.

Matt Hancock

352. I was raised with a sense of entrepreneurship – my father owned a roofing business, and I grew up with the idea that you never want someone telling you what you can and cannot do.

Anthony Mackie

353. Les leçons que j’ai apprises en démarrant Netflix – et tout au long d’une vie à entreprendre – sont globalement applicables à n’importe qui avec un rêve.

Marc Randolph

354. Si votre travail n’est pas aiguillé par une mission ou ne résonne pas émotionnellement avec vous, il sera très difficile de maintenir l’énergie et la concentration nécessaire sur une longue période de temps, ce qui est critique en matière d’entreprenariat.

Jennifer Hyman

355. Je pense que l’entreprenariat c’est combiner une passion avec la ténacité à résoudre des problèmes et la vaillance à échouer.

Julia Hartz

356. Le besoin d’encourager l’entreprenariat et s’assurer que les jeunes ont des opportunités à se lancer dans les affaires est d’une importance primordiale.

Edmund Phelps

357. Je sors marcher régulièrement avec mes étudiants en entreprenariat parce que je veux les habituer à observer et à réfléchir sur ce qu’ils observent. Ils doivent oublier leur téléphone et apprendre la leçon fondamentale : soyez là où vous êtes.

Margaret Heffernan

358. C’est l’une des choses que j’aime à propos de l’entreprenariat : si vous voyez quelque chose qui ne vous satisfait pas et que vous pensez avoir une meilleure idée, vous pouvez vous lancer et poursuivre votre modèle.

Jason Calacanis

359. L’entreprenariat peut être enseigné aux personnes avec des aptitudes scolaires moyennes – on en voit la preuve partout où l’on regarde.

Theo Paphitis

360. Je me suis dit, ” j’enseigne l’entreprenariat, donc je devrais être en capacité de devenir moi-même un entrepreneur “.

Dan Shechtman

361. J’ai réalisé que, après avoir goûté à l’entreprenariat, j’étais devenu inadapté au monde du salariat. Il n’y avait pas de retour en arrière possible. Le seul regret que j’avais c’était d’y avoir gâché ma vie aussi longtemps.

Vivek Wadhwa

362. J’ai eu beaucoup d’échecs dans la technologie, les affaires et même la recherche. Je crois sincèrement que l’entreprenariat c’est d’être capable d’affronter l’échec, le gérer pour enfin réussir.

Kiran Mazumdar-Shaw

363. J’ai été un salarié pendant tant d’années. Je n’avais jamais eu à m’inquiéter des hauts et des bas des affaires, de l’entreprenariat ou du financement. Je devais simplement me pointer et faire mon job. Puis, tout d’un coup, j’ai dû assumer la responsabilité de mon propre business.

Roy Choi

364. Je ne suis pas le gars le plus futé que vous n’auriez jamais rencontré, ni celui qui travaille le plus. J’étais vraiment un étudiant médiocre. Je ne suis pas du tout un geek, je ne suis pas capable d’écrire une ligne de code. Ce qui me distingue, je pense, c’est une tolérance pour le risque et une intuition à propos de ce qui va se produire dans le futur. Voir où nous mènent les choses est l’essence de l’entreprenariat.

Nick Hanauer

365. J’ai réalisé que le chemin de l’entreprenariat peut souvent être très solitaire. La plupart des gens n’y croient pas ou n’adhérent pas à votre vision, et chaque entrepreneur affronte ce moment de vérité. C’est difficile de renoncer mais c’est encore plus dur de persévérer.

Naveen Tewari

8 principes du leadership

Image par Gerd Altmann de Pixabay

1. Les leaders motivent sans arrêt leur équipe, utilisant chaque occasion pour évaluer, coacher, et construire la confiance en soi.

En tant que leader, restez toujours bien conscient que votre principal boulot est de créer un environnement de travail dans lequel les membres de votre équipe se sentent en confiance, écoutés, soutenus, compris.

Leader, responsable, chef d’équipe, votre personnalité comme votre attitude ont un impact énorme, ne l’oubliez jamais.

2. Les leaders s’assurent que les gens ne voient pas simplement la vision, mais qu’ils la vivent et la respirent.   

Votre vision (pour l’organisation, l’entreprise, l’association, le projet, peu importe) est importante bien sûr mais pour se manifester elle doit s’incarner.

Et elle ne s’incarne que par le travail de vos collègues.

Votre boulot, c’est de vous assurer (comme le lait sur le feu) que ces derniers ont bien compris votre vision, y adhérent et donc y travaillent.

Cela vous permet d’ajustez le tir en chemin.

3. Les leaders s’imposent dans la peau de tout un chacun, exudant énergie positive et optimisme.

Un leader pessimiste, vraiment ??? Soyons sérieux…

Peu importe votre personnalité, vous devez animer à votre façon, trouver un moyen de “faire vivre”, de donner du sens.

Je suis introverti, cela ne m’empêche pas de faire mon boulot. Si vous n’existez pas, si vous n’animez pas, si vous êtes aux abonnés absents, vous ne faites pas votre boulot.

4. Les leaders établissent la confiance par la candeur, la transparence et le crédit.

Je travaille dans la fonction publique. J’ignore comment ça se passe dans le “corporate” mais je suis toujours sidéré de voir que la plupart des gens ne disent pas les choses.

Comment voulez-vous régler les problèmes si vous ne les posez pas sur la table ?

C’est cela la candeur. On dit qu’il y a un problème, en toute transparence, et les solutions émergeront d’elles mêmes.

Par un effet miroir, vos collègues comprendront qu’ils peuvent parler sans crainte.

N’oubliez jamais enfin de dire merci (un simple mot, souvent oublié, mais tellement puissant en matière de leadership).

5. Les leaders ont le courage de prendre des décisions impopulaires et d’agir selon leur instinct.

Comme l’a dit un certain premier ministre du Royaume-Uni (Tony Blair), “l’art du leadership est de dire non, pas oui. C’est très facile de dire oui.”

Parfois, réfléchir n’apporte rien car vous êtes impliqué émotionnellement (vous ne voulez pas déplaire par exemple).

Si vous ressentez qu’il est nécessaire qu’une décision soit prise pour le bien de l’organisation, et donc de l’équipe, alors vous devez y aller, même si vous savez que certains vont grincer des dents.

On affronte la situation car rien ne vaut le sentiment d’avoir été courageux et surtout d’avoir fait ce qu’il fallait, en tant que leader.

6. Les leaders questionnent et poussent avec une curiosité confinant au scepticisme, s’assurant que l’on réponde à leurs questions par l’action.

Une collègue, cadre et venant d’arriver sur son poste, m’a confié : “en ce moment je ne suis pas dans mon bureau, je suis avec mes collègues“.

C’est une très bonne attitude.

C’est comme cela qu’on apprend non seulement à connaître les membres de son équipe mais aussi de quoi est constitué le travail, par ceux-là mêmes qui le font.

Une question en amène une autre et, petit à petit, aidé de votre positionnement, vous commencez à vous faire une idée sur la façon de piloter.

Vous savez ce qu’on dit, la question stupide est celle que l’on ne pose pas.

7. Les leaders inspirent la prise de risque et l’apprentissage en montrant l’exemple.

Je suppose que vous avez déjà entendu cette phrase : “on a toujours fait comme ça“.

À un agent qui m’expliquait la façon dont il avait procédé, je lui en demandais la raison (j’avais autre chose en tête mais il y avait peut-être une raison valable que j’ignorais) et il m’a donné une explication qui ne m’a pas convaincu.

Cela ne m’a pas convaincu car en fait il n’y avait aucune explication rationnelle.

Dans beaucoup de structures, le “on a toujours fait comme ça” se veut imparable, a valeur de dogme.

On sous-entend  par là que l’antériorité prime sur une autre façon de procéder qui serait de toute façon mauvaise, tuée dans l’oeuf en quelque sorte.

Il n’y a rien de pire pour une organisation ! Non, vous devez montrer l’exemple en vous montrant anticonformiste, iconoclaste s’il le faut, si vous estimez que les résultats seront à la hauteur.

Vous devez faire comprendre à votre entourage que rien ne vous satisfait plus que la prise d’initiative, la faculté d’entreprendre de nouvelles choses pour le bien de l’organisation.

8. Les leaders célèbrent les accomplissements de leur équipe.

Je ne parle pas ici des repas annuels organisés par la hiérarchie, où tout le monde aimerait se trouver (légitimement) ailleurs…

On n’y fête rien à part le conformisme et les convenances.

Non, il s’agit de rassembler, de la façon la plus spontanée possible, les membres de votre équipe pour les féliciter sincèrement du travail accompli.

Cela peut concerner toute l’équipe ou bien une partie seulement ou même une personne que vous pouvez recevoir en entretien pour lui témoigner votre satisfaction.

Ce faisant vous donnez du crédit à ce qu’ils font, vous reconnaissez les efforts, vous leur prêtez attention.

10 citations d’un leader : Nelson MANDELA

Que vos choix reflètent vos espoirs, pas vos peurs.

Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que ce soit fait.

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous soyons inadaptés. Notre peur la plus profonde est que nous soyons d’une puissance sans bornes.

Il ne peut y avoir de plus grand don que celui de donner de son temps et de son énergie afin d’aider les autres sans attendre rien en retour.

L’une des choses que j’ai apprises lorsque je négociais c’était qu’à moins de changer moi-même, je ne pouvais changer les autres.

Une tête bien faite et un grand coeur sont toujours une formidable combinaison.

À gravir une haute colline, on se rend seulement compte qu’il y en plein d’autres à gravir.

Ne me jugez pas sur mes réussites, jugez moi sur le nombre de fois où je suis tombé et me suis relevé.

Le brave n’est pas celui qui ne ressent pas la peur, mais celui qui la conquiert.

Parce qu’être libre ce n’est pas simplement se libérer de ses chaînes, mais vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

1

Comment améliorer sa concentration

En lisant la suite de cet article, vous comprendrez en quoi consiste la concentration, comment la pratiquer et quels avantages essentiels vous pouvez en retirer dans votre vie de tous les jours

Veux-tu bien te concentrer ? Concentre-toi ! 

Qui n’a pas entendu ces mots dans son enfance, et qui ne les a pas prononcés à son tour à ses propres enfants ?

Personne, ou presque, c’est bien ce que je pensais.

Maintenant, avez-vous appris à vous concentrer ? Avez-vous suivi des cours de concentration ? Quelqu’un vous a-t-il appris à vous concentrer ?

Je suis presque certain que non.

Alors comment pourrait-on demander à ses enfants de pratiquer quelque chose qu’on a pas appris soi-même ?

Étape 1 : apprendre comment fonctionne votre esprit

Qui de plus avisé pour évoquer le sujet que les maîtres spirituels hindous. Notez qu’on parle ici d’esprit, et non d’intellect. De perception et de compréhension plutôt que d’accumulation de connaissances.

Dandapani

Si vous ne connaissez pas cet homme sur la photo, je vous le présente, il s’agit de Dandapani, un prêtre hindou d’ascendance Sri Lankaise qui après avoir vécu en Australie a choisi de tout laisser derrière lui afin de suivre l’enseignement de l’un des principaux chefs spirituels hindous de notre temps, Sivaya Subramuniyaswami.

Durant 10 années, il vécut dans un ashram à Kauai (Hawaï), suivant les préceptes et la discipline de son guru.

Au terme de ses vœux, il choisit de retourner vivre dans la société (New York) et de se servir de ce qu’il avait appris afin de l’enseigner aux autres.

Dandapani compare l’esprit à un logiciel pour lequel nous n’aurions pas reçu le manuel.

Il existe des manuels pour tout et n’importe quoi mais s’agissant de l’outil le plus compliqué à notre disposition, à savoir notre propre esprit, il n’en existe pas.

“Si une personne sait comment utiliser un logiciel, c’est seulement à ce moment-là qu’elle en tire tous les avantages”, dit Dandapani, ajoutant que l’esprit est très similaire à un logiciel.

Il fait une distinction très importante entre l’esprit et la conscience. Ils sont souvent confondus alors qu’il ne s’agit pas du tout de la même chose.

Pour bien comprendre, la conscience est comme une boule de lumière et l’esprit est un vaste espace dans lequel elle se déplace.

À l’intérieur de cet espace, il y a plusieurs sections différentes : colère, jalousie, nourriture, sexe, bonheur, joie, science, art, relations, profession, sport, santé, argent, etc.

La boule de lumière voyage dans ce vaste espace et se déplace là où elle le souhaite. Et quand elle se rend dans une section spécifique de l’esprit, elle illumine cette section.

Lorsque cette section s’illumine, vous prenez conscience de son contenu.

En voici une démonstration par Dandapani : il demande à ses auditeurs de se détendre et de fermer les yeux.

Puis il les guide avec sa voix et leur demande successivement de penser à la pièce où ils se trouvent en ce moment, puis à un mariage auquel ils ont assisté, puis à leurs dernières vacances avant de revenir dans l’endroit où ils se trouvent.

Lorsque l’exercice prend fin, Dandapani explique que par celui-ci il cherchait simplement à prouver deux choses :

  • Il existe une séparation claire entre l’attention et l’esprit ;
  • Vous pouvez vous servir de votre attention pour la diriger vers n’importe quelle section de l’esprit souhaitée, car c’est exactement ce que vous venez de faire.

En effet, plus votre attention demeure sur un sujet donné, plus vous y pensez. Ainsi, lorsque vous pensez au mariage, vous ne pensez plus à l’endroit où vous êtes ni à vos dernières vacances.

Et de même, lorsque votre attention voyage à travers votre esprit pour ensuite se fixer sur vos vacances, vous ne pensez plus du tout au mariage ni à la pièce.

C’est ce qui arrive tous les jours.

Tous les jours vous autorisez les gens ou les choses à se saisir de votre attention pour la faire passer d’une section de l’esprit à une autre, d’un endroit à l’autre, sans arrêt et ce depuis le moment où vous vous levez le matin.

Ainsi, lorsque vous dites ne pas arriver à contrôler votre esprit, ce n’est pas tout à fait exact.

C’est votre attention, votre conscience que vous ne contrôlez pas, cette boule de lumière qui s’agite dans tous les sens, passe d’une case de votre esprit à l’autre sans arrêt.

Or, vous pouvez la maîtriser, vous pouvez la diriger et exiger d’elle qu’elle se maintienne un temps déterminé sur une case définie.

C’est tout simplement cela la concentration.

Vous concentrez l’énergie de votre attention, de votre conscience sur un sujet donné, un objet défini ou une personne de votre entourage.

Étape 2 : travaillez votre concentration

Maintenant que vous savez de quoi il retourne, il s’agit de pratiquer.

Pour devenir bon en concentration, vous devez la pratiquer, de la même façon que si vous vouliez devenir un bon joueur de tennis ou un bon danseur, vous devriez vous entraîner régulièrement.

Plus vous pratiquerez, plus vous réussirez, et plus vous y prendrez du plaisir.

En ne sachant pas vraiment en quoi consiste la concentration et donc sans la pratiquer, du moins volontairement, ne vous attendez pas à y exceller.

La preuve de cela est que nous sommes tous devenus des experts en distraction. Pour quelle raison ? Parce que nous la pratiquons tous les jours.

Sérieusement, combien de fois par jour jetez-vous un coup d’œil sur votre smartphone alors que vous devriez être en train de vous concentrer sur votre tâche du moment ?

On fait l’éloge contemporain du multitâche : il s’agirait d’une preuve d’intelligence et d’adaptation à un monde évoluant de plus en plus vite, à une information galopante.

C’est la plus grande escroquerie du siècle. C’est totalement faux, c’est tout le contraire.

En effet, et vous lirez cet article pour vous en convaincre, plus vous vous adonnez au multitâche, moins vous êtes efficace. Le cerveau ne fonctionne tout simplement pas de cette façon.

Vous pouvez faire deux choses à la fois, par exemple écrire un email en passant un coup de téléphone, mais il n’est pas possible en revanche de se concentrer sur deux choses à la fois.

Vous allez simplement passer de l’un à l’autre et à chaque fois vous perdrez du temps et de l’énergie car votre cerveau paye un prix mental à chaque fois que vous interrompez une tâche pour passer à une autre.

Nous n’arrivons plus à nous concentrer car nous pratiquons sans arrêt la distraction.

Il est devenu difficile pour les gens de soutenir leur attention, ne serait-ce que pour lire un long article ou visionner une vidéo de plus de 10 minutes.

Je ne vous parle même pas de lire un livre…

La chose la plus importante que vous pourriez faire aujourd’hui, pour votre développement, ce serait simplement de prendre conscience de ça.

Vous feriez un grand pas.

J’ai l’air de le prendre de haut mais je vous assure que ce n’est pas de la suffisance : l’évidence est souvent invisible pour les yeux.

Ainsi, une fois que vous avez pris conscience de cela, comment en prendre le contre-pied ?

En commençant doucement (mais sûrement).

La concentration consistant à fixer votre attention sur une chose pendant un temps suffisamment long, vous pratiquez cela en faisant une seule chose à la fois durant toute la journée.

La meilleure façon de développer votre concentration est de l’intégrer à votre vie quotidienne.

Si vous avez un(e) conjoint(e) par exemple, à chaque fois que vous lui parlez, gardez cette boule de lumière, votre attention sur cette personne.

Elle s’enfuit ? Ramenez-là vers votre conjoint(e). Elle s’enfuit encore, ramenez-la. Elle s’enfuit encore, ramenez-la. Elle s’en…, enfin vous avez compris.

C’est comme cela que l’on pratique. Au moment même où vous constatez votre inattention, vous êtes attentif.

Et plus vous en ferez une habitude, plus votre concentration se développera.

Sans mentionner le fait qu’il ou elle sera ravi(e) : « ma parole, il m’écoute vraiment ? ».

Faites de même avec vos enfants. Accordez-leur toute votre attention à chaque fois que cela est possible. Pratiquez.

Ensuite, comment apprendre à vos enfants à se concentrer ?

En apprenant d’abord. Si vous ne parvenez pas vous-même à vous concentrer, comment vous attendre à ce qu’ils se concentrent ?

Et si vous ne leur enseignez pas la façon de se concentrer, comment pourraient-ils apprendre ?

Saisissez toutes les opportunités au long du jour afin de pratiquer la concentration.

Pratiquez, pratiquez, pratiquez.

Chaque fois que vous surprenez votre attention en train d’errer, ramenez-la sans cérémonie à son point de départ.

Quoi que vous fassiez – vous raser, écrire un mail, lire un article ou un livre, marcher dans la rue, travailler au bureau – concentrez-vous.

Car c’est en apprenant à vous concentrer sur vos tâches quotidiennes toutes simples que vous augmenterez la faculté de vous concentrer sur les choses plus importantes que vous désirez accomplir.

En effet, la concentration est fonction de deux éléments :

– le défi représenté par l’environnement

– vos propres capacités

Supposez que vous jouez au tennis. Vous débutez.

Le simple fait de retourner un service vous remplit de joie, c’est génial.

Toute votre énergie est impliquée pour relever le défi, vous êtes parfaitement concentré.

Seulement, le point de rencontre entre vos capacités et l’environnement est dynamique.

Après un certain temps, que se passe-t-il ? Retourner un service est devenu ennuyeux parce que vous avez progressé.

Vos capacités surpassant désormais le challenge de retourner un service, vous devez fixer la barre plus haute désormais. Jouer un vrai match par exemple.

Pour être pleinement concentré, tout est donc question d’un juste équilibre entre vos capacités et l’environnement.

Si vos capacités sont bien moindres que le défi que vous cherchez à relever, cela engendre de l’anxiété, des difficultés, de la tension.

Si au contraire, le défi n’est pas à votre hauteur, cela provoque de l’ennui.

Lorsque le défi est largement au-dessus de vos capacités, la stratégie consiste à le sectionner en plusieurs morceaux et à travailler sur chacune des sections l’une après l’autre, une seule à la fois, comme je le mentionnais plus haut.

Kobe Bryant, le joueur de basket américain aux 5 titres de champion avec les Lakers de Los Angeles, ne dit pas autre chose dans cette vidéo : un pied devant l’autre, une étape à la fois.

Et si sur ce sujet de la concentration, vous trouvez que j’ai des références bizarres, vous ne serez pas le 1er 😉

Pourtant je vous assure que les sportifs de haut niveau ont vraiment des choses essentielles à nous apprendre sur le fonctionnement de notre esprit (mental, volonté, concentration, visualisation, résilience, etc.)

Mais si vous préférez quelque chose de plus classique, citons Lao Tseu : ” Un voyage de mille lieux commence toujours par un premier pas “.

Les avantages que vous pouvez en retirer

Les bénéfices de la concentration sont inestimables. Tout le monde le sait, plus ou moins consciemment.

Lorsque vous êtes capable de vous concentrer, vous êtes capable de focaliser toute votre énergie sur un point particulier.

La vie est une manifestation de là où votre énergie se dirige.

Relisez cette phrase.

Si vous demeurez incapable de concentrer votre énergie, les choses que vous voudriez voir se manifester dans votre vie deviennent très difficiles à réaliser.

N’éparpillez pas vos forces dans toutes les directions. Si vous laissez vagabonder votre attention, vous dissipez votre énergie vitale.

N’oubliez pas que l’énergie vitale est un des éléments fondamentaux d’une personnalité dynamique et de la réussite dans l’existence.

Parvenir à vous concentrer est fondamental pour réussir dans le monde mais également dans votre vie spirituelle.

Comme l’a dit Swami Vivekananda : ” La différence entre une personne ordinaire et un grand homme réside dans le dégré de concentration”.

Un psychologue a quant à lui affirmé : ” La qualité de votre vie dépend à la fois de votre capacité à vous concentrer et de l’objet de votre concentration”.

En d’autres termes : à quoi je choisis de penser et quel degré de concentration je lui accorde.

Il n’existe pas de clés extérieures pour réussir mais il y a des clés intérieures, et l’une d’elle est la concentration.

Si vous étudiez la vie d’Abraham Lincoln, vous constaterez qu’il s’est consacré tout entier à la réussite de sa carrière.

Il en est de même pour les grands musiciens, écrivains, sportifs ou entrepreneurs.

Il y a toujours dans leur vie un foyer, une ligne centrale, un rythme principal.

Leur vie est dominée par la concentration et le rythme, elle converge vers un point central. C’est en cela que réside le secret de la réussite.

Savoir se concentrer, ce n’est point s’efforcer de s’attacher à une seule idée.

Cela est impossible.

La vraie concentration consiste à avoir un afflux d’idées différentes mais se rapportant toutes au même sujet ou tendant vers la même direction.

Acceptez toute pensée vous venant à l’esprit et se rapportant à votre problème et à sa solution, mais évincez celles qui y sont étrangères.

Il vous faut diriger vos pensées.

Quand vous obtenez ce courant de pensées se rapportant toutes au sujet qui vous intéresse, vous atteignez alors à la concentration et au rythme réel.

Vous commencez alors à insuffler de la force à votre pensée.

Faites cela chaque jour et vous édifierez en votre vie non seulement la faculté de vous concentrer à volonté sur n’importe quel sujet donné, mais vous vous apercevrez aussi que vous avez beaucoup plus d’énergie pour faire ce qui vous incombe.

Votre nervosité disparaîtra, vous vous sentirez mieux, la vie deviendra plus belle.

Tout un concentré positif !

Êtes-vous un entrepreneur ?

Crédit : Seyomedo / Shutterstock

Le plus simplement défini, un entrepreneur est une personne qui identifie un besoin et crée une entreprise pour combler ce vide. Mais cette définition de base fournit peu d’informations sur les traits de caractère et les attributs spécifiques qui permettent à une personne de prospérer en tant qu’entrepreneur.

Avant de quitter votre travail quotidien pour poursuivre cette idée qui vous trotte dans la tête, réfléchissez à la panoplie nécessaire pour devenir entrepreneur. Voici ce que 20 fondateurs et chefs d’entreprise ont déclaré à Business News Daily sur ce qu’ils pensent constituer un véritable entrepreneur.

1. “L’esprit d’entreprise est au cœur du rêve américain. Il s’agit d’explorer de nouvelles pistes, de croire en soi, en votre mission et d’inspirer les autres à vous rejoindre. Ce qui distingue les entrepreneurs, c’est la volonté, le courage et parfois l’inconscience à faire réellement les choses. ” – Derek Hutson, PDG de Datical

2. “L’entrepreneuriat est la progression constante vers une solution innovante à un problème clé. C’est la soif constante d’améliorer les choses et l’idée que vous n’êtes jamais satisfait de la situation.” – Debbie Roxarzade, fondatrice et PDG de Rachel’s Kitchen

3. “L’entrepreneuriat est fondamentalement un état d’esprit – une façon de penser et d’agir. Il s’agit d’imaginer de nouvelles manières de résoudre les problèmes et de créer de la valeur. Fondamentalement, l’esprit d’entreprise concerne la capacité de reconnaître et d’analyser méthodiquement une opportunité pour au final capturer sa valeur. ” – Bruce Bachenheimer, professeur de management et directeur exécutif du laboratoire d’entrepreneuriat à l’université de Pace

4. “Il est important de trouver un équilibre entre une vision forte et la volonté de s’adapter au changement. La capacité d’écouter, que ce soit l’opinion des clients ou des employés, est également essentielle à la réussite. Tandis que vous devez avoir confiance en vos propres choix, il est toujours extrêmement important de ne pas se détacher des personnes dont vous essayez de répondre aux besoins – Tirath Kamdar, fondateur et PDG de TrueFacet

5. “Être un entrepreneur, c’est comme aller sur un territoire inconnu. Il est rare de savoir quoi faire ensuite, et vous devez beaucoup compter sur vous-même lorsque vous rencontrez des problèmes. Il y a de nombreux jours où vous ressentez que les choses ne fonctionneront jamais et que vous opérez à perte pendant des mois sans fin. Vous devez être capable de supporter les montagnes russes des émotions qui accompagnent le fait de voler de ses propres ailes. ” – Amanda Austin, fondatrice et présidente de Little Shop of Miniatures

6. “Pour être un entrepreneur prospère, vous devez avoir une passion pour l’apprentissage – auprès des clients, des employés et même des concurrents.” – James Bedal, PDG de Bare Metal Standard

7. “Pour moi, l’entrepreneuriat signifie être capable d’agir et d’avoir le courage de s’engager et de persévérer à travers tous les défis et les échecs. C’est une lutte dans laquelle l’entrepreneur a la volonté de s’engager. Il utilise les expériences passées et son intelligence pour prendre des décisions pertinentes. Les entrepreneurs sont en mesure de transformer leur vision en un business. Je crois que ce processus est au cœur de tout véritable entrepreneur. ” – MJ Pedone, fondateur et PDG d’ Indra Public Relations

8. “Pour être un entrepreneur prospère, il faut beaucoup de débrouillardise, car en tant qu’entrepreneur, vous rencontrez souvent des impasses tout au long de votre carrière. Vous devez pouvoir vous remettre de vos échecs si vous voulez réussir. Il y aura beaucoup plus de déception que de progrès lorsque vous vous lancerez, et vous devez avoir une mémoire à court terme afin de mettre le passé derrière vous rapidement. Il est impératif de rester optimiste quand de mauvaises choses arrivent. ” – Vip Sandhir, fondateur et PDG de HighGround

9. “L’entrepreneuriat est la capacité de cerner la situation dans sa globalité, de trouver où se niche une opportunité d’améliorer la vie de quelqu’un, de concevoir des hypothèses autour de ces opportunités et de tester continuellement vos suppositions. Il s’agit d’expérimentation : certaines expériences marcheront, d’autres échoueront. Ce ne sont pas de grandes soirées, une grande richesse ou une vie de glamour. C’est un travail difficile et une persévérance afin de laisser le monde dans un meilleur état une fois que votre temps ici sera écoulé. ” – Konrad Billetz, co-fondateur et co-PDG d’ Offset Solar

10. “Les entrepreneurs doivent être orientés vers les personnes. Votre entreprise s’éteindra sans une bonne équipe pour vous soutenir. Étudiez les techniques managériales, apprenez des grands leaders, évaluez où vous réussissez et où vous échouez afin d’aider les autres à progresser. Un entrepreneur doit être capable de constituer une équipe qui se soucie de bien faire son travail et à cette fin, vous devez vous soucier de la bonne constitution de votre équipe. ” – Jonathan Barnett, fondateur et PDG d’ Oxi Fresh Carpet Cleaning

11. «Pour réussir en tant qu’entrepreneur, vous avez besoin de persévérance. La plupart des gens d’affaires ou des entrepreneurs qui réussissent n’ont jamais renoncé à leur idée. Quand les défis se présentent, ils trouvent des solutions innovantes pour les surmonter. Vous devez être capable de vous adapter au changement des conditions économiques, et innover et embrasser les avancées technologiques afin de garder vos clients engagés. Ces choses exigent de la détermination et une forte concentration sur l’objectif final. ” – Stacey Kehoe, fondatrice de Brandlective Communications

12. «L’esprit d’entreprise est l’esprit qui vous permet de voir des opportunités partout. Cela peut être une idée d’entreprise, mais cela peut aussi être d’identifier les possibilités s’agissant des gens qui peuvent vous aider à développer cette activité. Cette capacité à voir de nombreuses options dans chaque situation est extrêmement importante, car il y aura des défis sans fin qui testeront votre proactivité. ” – Preeti Sriratana, co-fondateur et COO de Sweeten

13. “Les entrepreneurs qui réussissent… ont le courage de prendre un risque calculé et de faire preuve de ténacité et de persévérance pour continuer, même en cas de difficultés”. – Eileen Huntington, co-fondateur et PDG de Huntington Learning Center

14. “Les entrepreneurs qui réussissent voient au-delà du gain à court terme et examinent plutôt la situation dans son ensemble pour s’assurer que chaque action est orientée vers l’objectif global de l’entreprise ou du concept, que cela signifie ou non obtenir quelque chose en retour tout de suite.” – Allen Dikker, fondateur et PDG de Potatopia

15. “Être un entrepreneur est ancré dans sa propre identité. C’est l’aboutissement d’un certain nombre de caractéristiques : détermination, créativité, capacité à prendre des risques, leadership et enthousiasme.” – Eric Lupton, président de Life Saver Pool Fence Systems

16. “L’entrepreneuriat est une vocation incontournable poursuivie par ceux qui ont la chance de prendre des risques. Ils sont suffisamment optimistes pour croire en eux-mêmes, suffisamment conscients des problèmes qui les entourent, assez obstinés pour continuer et assez audacieux pour agir encore et encore. L’entrepreneuriat n’est pas quelque chose que vous faites parce que vous avez une idée. C’est avoir la créativité de questionner le monde, la force de croire et le courage de bouger. – Jordan Fliegel, co-PDG de DRAFT

17. “Un entrepreneur doit être capable d’accepter l’échec. Tout le monde pense l’être jusqu’à ce qu’on soit confronté à l’échec d’une chose importante dans laquelle on avait tout investi. Pour être un entrepreneur prospère, vous devez être quelqu’un capable de risquer l’échec au niveau personnel le plus profond. ” – Steven Benson, fondateur et PDG de Badger Maps

18. “Le cheminement de l’entrepreneuriat est un mode de vie pour beaucoup d’entre nous. Nous sommes constitués de cette façon et n’avons pas le choix. Nous sommes motivés par un besoin inné de créer, de construire et de se développer. Vous devez disposer d’un état d’esprit positif fondamental qui vous permet de voir au-delà des défis quotidiens et des obstacles, toujours allant de l’avant. Vous devez également être un maître-jongleur d’assiettes, capable de basculer entre la réflexion, les genres et les activités à chaque instant. ” – Justine Smith, fondatrice et PDG de Kids Go Co

19. “L’entrepreneuriat c’est identifier une opportunité et rassembler les ressources nécessaires pour transformer une possibilité en réalité. Elle représente la liberté d’imaginer quelque chose de nouveau et de le concrétiser. Cela inclut le risque, mais aussi la récompense liée à création d’un héritage.” – Maia Haag, co-fondatrice et présidente de I See Me! 

20. “On doit avoir de la ténacité. Les enjeux ont tendance à être élevés, les obstacles sur la route sont fréquents. Rester concentré, quels que soient les obstacles, est primordial. Cela dit, être entrepreneur, c’est maîtriser pleinement son destin. Si cela est important pour vous, alors tous les défis associés au fait d’être à son compte ne sont qu’un petit prix à payer. ” – Mike Malone, fondateur de Livestock Framing

Cet article est une traduction de celui publié sur le site Businessnewsdaily.com dont la rédactrice est Paula Fernandes

Jim Carrey : discours aux étudiants de l’université de Maharishi

Jim Carrey

Saviez-vous que l’acteur Jim Carrey, avant que quiconque ne sache qui il était, garait sa voiture tous les soirs sur Muholland Drive (route offrant des panoramas sur la ville de Los Angeles), et qu’il se visualisait en train de devenir la star Hollywoodienne qu’il est devenu par la suite.

Il a même poussé le procédé jusqu’à se faire un chèque de dix millions de dollars pour un contrat de film, et s’est donné trois ans pour l’encaisser au titre des “services d’acteur rendus”. Le chèque s’est détérioré dans son portefeuille au fil du temps mais quelques jours avant la date anniversaire, il a obtenu ses dix millions de dollars pour jouer dans le film Dumb and Dumber (voir son entretien télévisé avec Oprah Winfrey).

Si vous ce sujet vous intéresse, lisez cet article du blog.

Mais plus profondément, l’acteur s’est posé la question suivante : qu’est-ce que les gens veulent vraiment ? Dans des interviews et discours, Carrey a expliqué comment, en tant que comédien de 28 ans, cette question le hantait souvent.

Et puis, il s’est assis dans son lit au milieu de la nuit avec la réponse : ils voulaient être libres de toute préoccupation. Cela avait du sens pour Carrey, qui avait commencé à plaisanter et à faire le clown quand il était enfant pour distraire son père de ses problèmes financiers et de carrière.

Avec cette perspicacité, il a commencé à ajuster ses performances pour projeter un personnage qui était lui-même complètement libre de toute préoccupation à propos de n’importe quoi ou de n’importe qui. Il demandait à un auditoire comment ils allaient puis sans attendre la réponse, continuait : «Eh bien, tout va bien alors». Les gens s’esclaffèrent, et la renommée et le succès de Carrey augmentèrent de façon exponentielle.

Au cours de son célèbre discours d’ouverture à l’Université Maharishi en 2014, Jim Carrey met au défi les diplômés de se trouver un talent ou une compétence qui pourrait répondre aux besoins des gens. “L’effet que vous avez sur les autres est la monnaie la plus précieuse qui soit”, déclare-t-il.

Pour ceux qui ignoreraient comment visionner la vidéo avec les sous-titres français, cliquez sur l’icone sous-titres en bas à droite puis aller dans paramètres (la roue dentée), cliquez sur sous-titres pour choisir le français.

1

Le talent seul ne suffit pas. Un exemple ? Michael Jordan

Si Michael Jordan est devenu le meilleur joueur de basket au monde, et est considéré aujourd’hui par la plupart des observateurs comme sans doute le plus grand de tous les temps, c’est bien moins en raison de son talent ou de ses capacités athlétiques (pourtant indéniables) que de sa détermination à suivre le processus par lequel il atteindrait finalement cet objectif. Quel est ce processus ? C’est tout l’objet de cet article.

Il ne l’aurait jamais dit lui-même, mais il voulait que les gens affirment qu’il était le meilleur à avoir jamais joué au basket.

Tim Grover (préparateur physique de Michael Jordan)

I. L’HISTOIRE (CE QUE L’ON VOIT)

LES DÉBUTS

Michael Jordan (MJ ; Mike) est devenu une star dès son entrée dans la ligue professionnelle de basket américaine, la NBA (National Basketball Association). Recrue de l’année en 1985, il s’est tout de suite illustré par des qualités athlétiques incroyables, un talent inégalé et une reconnaissance immédiate.

Doté d’une explosivité exceptionnelle et d’une capacité toute particulière à rester dans les airs plus longtemps que les autres (Michael jordan : Mr Hang Time), le joueur fait se lever les foules à chacun de ses mouvements.

Marquant plus de 28 points par match de moyenne dès sa 1ère année, His Airness ou Air Jordan comme le surnomment ses fans, remporte le concours de dunk en 1987 et 1988 ainsi que le trophée de meilleur défenseur de la ligue la même année. Il mène son équipe, les Chicago Bulls, à une saison à 50 victoires ainsi qu’à une première victoire dans une série éliminatoire en playoffs.

En 1986, alors qu’il revient d’une blessure qui l’a privé de 64 matchs (un os du pied cassé), il marque 63 points en playoffs face aux Celtics de Boston, une équipe considérée comme l’une des meilleures de l’histoire. 63 points dans un match de playoffs, le record tient toujours. À la fin du match, le joueur vedette des Celtics, Larry Bird (le numéro 33 sur la photo ci-dessus), aura cette phrase mémorable : “Ce n’était pas Michael Jordan ; c’était Dieu déguisé en Michael Jordan.”

Dans les années 90, les Bulls établissent leur dynastie en gagnant six titres de champion NBA alors qu’ils n’en avaient jamais gagné un seul auparavant. Leur leader, Michael Jordan, est élu à chaque fois meilleur joueur des finales. Celui-ci devient une icône mondiale du basket lorsque la Dream Team dont il fait partie s’illustre lors des Jeux Olympiques d’été de 1992 à Barcelone.

Pourtant, entre le Michael Jordan flamboyant des années 80 et le Michael Jordan conquérant des années 90 (six titres de champion NBA), il y a un monde.  

En effet, Michael Jordan a dû attendre sept longues années avant de remporter le trophée de champion. Et ensuite il a dû se battre pour le garder.

Durant les années qui suivent son entrée dans la NBA, s’il brille individuellement (en 1988 par exemple, Jordan tourne à 35 points de moyenne par match et est élu meilleur joueur, meilleur défenseur et meilleur intercepteur de la ligue), les critiques commencent à pleuvoir quant à ses capacités à mener son équipe jusqu’au titre. Pourrait-il sortir un jour son équipe du premier tour ? Gagnerait-il jamais un championnat ?

En effet, durant trois saisons consécutives, les Bulls se font sortir à chaque fois par les Pistons, surnommés à juste titre les Bad Boys de Détroit (cette équipe a été la 1ère à instaurer une défense très physique sur tout le terrain, amenant un changement considérable du jeu dans les années 80).

En 1988, les Pistons éliminent les Bulls au 2ème tour en 5 matches. En 1989, ils les sortent en finale de conférence en 6 matches. En 1990, toujours en finale de conférence, au 7ème et dernier match (4 manches gagnantes).

LE TOURNANT

Après la saison 1989-1990, qui se solde donc par un nouvel échec en finale de conférence face à Détroit, Michael Jordan se rend compte que cette équipe le maîtrise (on parle des fameuses Jordan Rules, faites de variations consistant à placer deux voire trois défenseurs sur Jordan et à lui opposer un jeu très rugueux quand il arrivait à s’en défaire, tout ceci pour stopper le joueur le plus talentueux de la ligue).

MJ comprend que si lui et les Bulls veulent aller plus loin dans la compétition, son corps devait être mieux préparé à de tels affrontements.

C’est alors qu’un jeune entraîneur inconnu de 24 ans, du nom de Tim Grover, fait son apparition. Un article dans un journal local lui apprend à quel point le jeu physique de Détroit affecte mentalement Michael Jordan. Et Il voit là une opportunité.

Grover pense réellement pouvoir aider Jordan mais il reste inquiet à l’idée de ne pas en avoir l’occasion. En effet, si le joueur est fatigué d’être maîtrisé physiquement par ses adversaires, il ne travaille pas non plus régulièrement avec un entraîneur unique. Et s’il souhaite effectivement se conditionner et se renforcer musculairement, il craint aussi de soulever des poids en raison des effets que cela pourrait avoir sur son jeu.

Tim Grover contacte le staff des Bulls et obtient un entretien avec le chef entraîneur sportif et le médecin de l’équipe. Après une série d’interviews, il rencontre finalement Jordan. Grover présente alors son plan pour aider le jeune joueur à devenir plus fort et à éviter les blessures. Il veut introduire un régime d’entraînement qui le préparerait mieux à la compétition.

Mais Jordan est sceptique. Se trouve devant lui un entraîneur de 24 ans, sans expérience préalable avec des athlètes professionnels, qui lui explique sans rire comment avec son aide le meilleur joueur de la NBA pourrait atteindre de nouveaux sommets. Finalement, Jordan cède.

La star lui laisse un mois pour faire ses preuves. Leur collaboration dura 15 ans.

Michael Jordan et Tim Grover se sont mis d’accord et ont décidé que l’endurance, la force et le mental devaient être travaillés pendant toute la saison, plutôt que seulement durant l’intersaison.

De cette façon, lorsque Michael entrerait dans la période des séries éliminatoires après un calendrier de 82 matchs, il se sentirait aussi fort qu’en début d’année.

Trois à quatre jours par semaine, Tim Grover conduisait du centre-ville de Chicago jusqu’au domicile de Jordan. Puis ils pratiquaient de la levée de fonte pendant une heure, entre 7h et 8h. Ensuite, beaucoup de travail d’agilité, des répétitions rapides, des poids légers – juste des exercices afin de renforcer le corps et lui permettre d’assumer un jeu physique tout au long de l’année.

L’idée était de battre les pistons à leur propre jeu, en devenant plus fort physiquement et mieux préparé. Michael savait que si lui et son équipe écartaient les Pistons de leur chemin, ils avaient toutes leurs chances ensuite de gagner le championnat (le championnat américain est ainsi fait que la finale fait rencontrer la meilleure équipe de l’Ouest avec la meilleure équipe de l’Est ; Chicago et Détroit sont deux villes de l’Est. C’était donc à celle qui battrait l’autre pour accéder à la finale).

MJ est donc devenu de plus en plus fort physiquement car c’était devenu aussi important que tout le reste. Encore une fois il ne négligeait rien. Il n’avait pas ce qu’il fallait pour être compétitif face aux Bad Boys alors au lieu de se plaindre, au lieu de s’en servir comme excuse, il s’est fixé cet objectif. D’une faiblesse il a fait une force. Il travaillait ses faiblesses car il voulait être consistant et devenir un joueur complet. Ce qu’il est devenu à force de travail.

LE SUCCÈS

Le nouveau régime d’entraînement de Michael Jordan inspira ses coéquipiers à faire de même. C’est ainsi que naquit The Breakfast Club (Club du petit-déjeuner). L’entraînement en petit comité commencait vers 7 heures et se déroulait dans le gymnase en sous-sol de Jordan, son domicile se trouvant à 15 minutes du Centre Berto où s’entraînait l’équipe.

Quand ils avaient fini, entre 9h et 9h15, le chef cuisinier de Michael leur préparait le petit-déjeuner. D’où le nom, The Breakfast Club. Les joueurs s’asseyaient pour manger ensemble, puis ils se rendaient au Centre Berto pour s’entraîner. Ce régime d’entraînement qui était aussi fondamentalement un état d’esprit fut la fondation de la dynastie des Bulls.

En effet, dès l’année suivante, Jordan et les siens balayent les Pistons en 4 manches sèches, ce qui leur ouvre la voie vers leur 1er titre de champion NBA.

La suite ? Tout le monde la connaît, MJ gagne six titres avec les Chicago Bulls, en étant à chaque fois meilleur joueur des finales (record NBA), avec la particularité de gagner trois titres consécutivement à deux reprises (1991-92-93 et 96-97-98).

Il est également l’auteur du comeback le plus fameux de l’histoire du sport en prenant sa retraite en 1993 pour s’adonner au baseball puis en revenant sur les parquets un an et demi plus tard en déclarant lapidairement : “I’m back.”

Dès son 4ème match, il inscrit le panier de la victoire contre Atlanta et au match suivant, le 28 mars 1995, il inscrit 55 points contre les Knicks de New York au Madison Square Garden. Rappelons au passage qu’il s’agit de la ligue où s’affrontent les meilleurs joueurs au monde et que cela faisait un an et demi qu’il n’avait pas joué.

En 1996, les Bulls deviennent la 1ère équipe de l’histoire à présenter un bilan de 72 victoires pour seulement 10 défaites (record battu depuis par les Golden State Warriors de Stephen Curry en 2016 mais sans remporter le championnat).

Après son retour sur les parquets, Michael Jordan remporte donc avec son équipe trois nouveaux titres de champion NBA consécutifs, est élu à chaque fois meilleur joueur des finales, ainsi qu’à deux reprises meilleur joueur de la ligue et meilleur joueur du All-Star Game la même année (1996 et 1998).

En somme, un parcours époustouflant, faisant dire à Magic Johnson lui-même : “Il y a Michael Jordan et après il y a le reste d’entre nous.”

II. LE PROCESSUS (CE QUE L’ON VOIT MOINS)

LE DÉSIR

A burning desire, an indomitable will. Un désir brûlant, une volonté farouche. C’est cela qui l’a guidé tout au long de son parcours. Visionnez sur YouTube le début de la vidéo Air Time (1993). On y voit Michael Jordan, assis sur une chaise dans un gymnase, expliquer que c’est au moment où il inscrit le panier de la victoire en 1982 (voir photo ci-dessous), lors de la finale du tournoi universitaire, qu’un désir brûlant s’empare de lui et le consume :

“Cela a réveillé une impulsion à l’intérieur de moi, d’exceller, de me battre pour exceller, d’être parmi les meilleurs ou même d’être le meilleur. Cela m’a guidé, et je suppose qu’avec ce panier victorieux cela a pu allumer un feu en moi… que non, rien n’allait pouvoir m’arrêter.”

Vous avez un projet, des objectifs, une idée en tête dont vous aimeriez voir la réalisation. Posez-vous la question : jusqu’à quel point le souhaitez-vous ? Cela vous prend-il aux tripes ? Est-ce si important, si dévorant, que l’on pourrait vous tirer dessus, vous agiriez quand même, vous feriez ce que vous avez à faire, avant de revenir pour mourir ? (c’est une image ;))

C’est une bonne façon aussi de déterminer ce qui est vraiment important pour vous, de séparer le bon grain de l’ivraie, de cesser de vous mentir à vous-même (ce qui reste le sport favori de l’être humain).

Lorsque ce point est éclairci et que votre objectif est fixé, servez-vous de votre esprit pour l’atteindre et lisez cet article pour vous y aider.

“ Certains veulent que ça arrive, certains aimeraient que cela arrive, d’autres font en sorte que cela arrive.”

Les gens sous-estiment généralement que c’est la quantité de volonté qui importe, ou plutôt la qualité de cette volonté. À quel point voulez-vous atteindre ce résultat ? À quel point brûlez-vous d’y parvenir ?

LE TRAVAIL

Il y a un lien fort entre votre désir et votre capacité de travail. Or sans beaucoup travailler, vous n’atteindrez pas vos objectifs. Ceux qui vous tiennent à coeur, ceux qui vous importent le plus, ceux qui justement ne sont pas faciles à atteindre. C’est donc la qualité de votre volonté qui déterminera le degré de travail que vous fournirez pour arriver au résultat attendu.

“ Tout le monde a la volonté de réussir mais tout le monde n’a pas la volonté de se préparer à réussir.”

Bobby Knight (entraîneur de l’équipe nationale américaine lors des JO d’été de 1984).

Il est vrai que cela n’est ni cool ni sexy, mais exceller dans son domaine est bien plus difficile qu’on ne le pense. Il n’existe pas de potion magique pour le succès. Il n’y a pas de pilule magique mais il y a un processus.

“Il n’y a pas de raccourcis. Il n’existe pas de substitut au travail difficile. La chance survient quand la préparation rencontre l’opportunité. Cela n’arrive pas par hasard.”           Tim Grover

En effet, si le talent détermine la ligne de départ, c’est bien le travail qui détermine la ligne d’arrivée.

Il faut que vous soyez bien conscient d’une chose : c’est l’acharnement au travail qui a permis à Michael Jordan d’acquérir un tel statut. Et c’est son mental qui lui a permis de réaliser une telle carrière, de suivre un tel parcours. Ce ne sont pas ses capacités physiques, ni son talent seulement.

Comme il le dit lui-même : “Il y a de grands athlètes en NBA mais c’est vraiment votre détermination qui vous fait sortir du lot.”

Déjà en 1984, alors qu’il n’a que 21 ans et qu’il ne fait pas encore partie de la NBA, Michael Jordan répond à un journaliste :

“Je pense juste que j’ai acquis l’habitude de travailler. L’on m’a toujours enseigné que pour atteindre un but que l’on s’est fixé dans la vie, on doit travailler dur, et jusqu’à maintenant vous savez, j’ai toujours gardé ça en tête.”

Pour atteindre le sommet, et y rester, vous devez vous améliorer continuellement. Gagner n’est pas le plus important, vous devez avoir un état d’esprit de croissance, de développement (growth mindset). Jour après jour après jour après jour, vous vous développez, vous vous améliorez, peu importe le domaine que vous aurez choisi. Si vous pratiquez constamment, vous ne pouvez que vous améliorer. Le travail conquiert tout.

Comme le dit l’athlète lui-même : “Le jour où je cesse de m’améliorer est le jour où je quitte le jeu.”

L’ÉCHEC

Comme l’a affirmé John Coltrane, le saxophoniste de jazz : “On doit sortir les mauvaises notes avant de jouer les bonnes.”

Dans cette poursuite du but à atteindre, l’échec n’est pas simplement accepté, il est attendu. Lorsque vous sortez de votre zone de confort, l’échec est inévitable. Mais c’est justement le fait d’échouer qui vous guide vers le succès.

Relisez l’histoire plus haut dans cet article : si Michael Jordan n’avait pas eu à affronter l’échec dans sa quête pour le titre, à savoir les Pistons, jamais sans doute il ne serait devenu le joueur que l’on connaît aujourd’hui, jamais il ne serait allé aussi loin dans cette quête pour devenir le meilleur, pour vaincre et tout remporter.

“La plupart des gens s’arrêtent à leurs échecs. Nous échouons tous à un moment ou à un autre. C’est pourtant l’outil le plus puissant à votre disposition. Tout dépend de la façon dont vous l’utilisez. Prenez un scalpel : dans les mains d’une personne lambda il peut faire des dommages irréparables. Dans les mains d’un chirurgien, il sauve des vies. C’est la même chose avec l’échec, utilisez-le de la bonne façon.”

Tim Grover

Pour une très bonne illustration de ceci, regardez cette vidéo, elle est tout simplement géniale. Elle dit tout et fait passer son message uniquement par la narration visuelle.

Laissons la parole enfin à Michael Jordan lui- même :

“J’ai manqué plus de 9 000 paniers dans ma carrière. J’ai perdu près de 300 matchs. 26 fois on m’a fait confiance pour prendre le shoot de la victoire et je l’ai manqué. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pour cette raison que j’ai réussi.”

LEADERSHIP

Michael Jordan a été dès ses débuts leader aux statistiques et donc leader de son équipe puisqu’il en était le meilleur élément, et de très loin. Cependant, en raison de son égo et de sa jeunesse il n’avait pas encore compris ce que signifiait vraiment être un leader.

Quand on évoque la notion de leadership, on évoque souvent les politiciens (Nelson Mandela), les héros de guerre (Dwight Eisenhower) ou les réformateurs sociaux (Martin Luther King). On retrouve pourtant dans le sport tous les attributs du leadership, notamment en prenant l’exemple de Michael Jordan.

Celui-ci voulait tellement gagner qu’il n’était pas tendre avec ses coéquipiers. On peut d’ailleurs faire un rapprochement de ce type de caractère avec celui de Steve Jobs, qui pouvait véritablement être détestable avec ceux qui avaient le bonheur/malheur de travailler avec lui.

À ses débuts, MJ voulait gagner tout seul, il passait peu le ballon, il voulait briller. De ce fait, ses coéquipiers faisaient plutôt acte de présence, on ne leur donnait pas les moyens de peser sur le match. Les autres équipes l’avaient parfaitement compris, elles se contentaient de défendre à plusieurs sur lui pour l’épuiser.

Lorsque Phil Jackson fait son apparition en 1989 en tant que nouvel entraîneur de l’équipe, les choses changent.

En effet, celui-ci lui fait comprendre que ce ne sont pas ses actes individuels pour eux-mêmes qui comptent mais à quel point ses coéquipiers s’améliorent en sa présence.

Ce n’était pas forcément facile à entendre (ni facile à dire) mais Michael Jordan accepta cela, et ce faisant accepta le coaching de Phil Jackson. Il avait appris à relever les défis et c’en était un. C’était la condition pour devenir champion.

Comme il le dira lui-même ensuite : “Le talent gagne les matchs mais c’est le travail d’équipe et l’intelligence qui gagnent les championnats.”

Et il resta le meilleur en rendant ses coéquipiers meilleurs. Trouvant notamment Steve Kerr face aux Jazz en 1997 tout en étant élu meilleur joueur des finales.

Lors du match 5 des finales 1997 face aux Jazz, Michael Jordan est l’auteur d’un leadership exemplaire en décidant de jouer alors qu’il a subi un empoisonnement alimentaire (pizza avariée avalée la veille au soir). Il mène son équipe à la victoire avec 38 points marqués et 11 passes. Cette performance historique est connu comme “The Flu Game”. En matière de leadership, les actes comptent toujours bien plus que les paroles.

Agissez, forcez le respect, témoignez de ce que vous êtes par vos actes, et que vos actes concordent avec vos paroles. Alors seulement les gens pourront décider de vous suivre.

Lors des finales 1998, il inscrit 45 points et est l’auteur du tir victorieux, le dernier sous la tunique des Bulls.

LA CONCLUSION PAR JORDAN LUI-MÊME

Maybe it’s my fault

Peut-être que c’est de ma faute

Peut-être que je vous ai laissé croire que c’était facile, quand ça ne l’était pas

Peut-être que je vous ai fait penser que mes exploits commençaient à la ligne de lancer franc

Et pas à la salle de sport

Peut-être que je vous ai laissé croire que tous les shoots que je prenais, faisaient gagner le match

Que mon jeu était bâti sur des flashs

et pas sur du feu

Peut-être que c’est de ma faute si vous n’avez pas vu que les échecs me donnaient de la force

Que ma douleur, était ma motivation

Peut-être que je vous ai laissé croire que le basket était un cadeau du ciel

Et non pas quelque chose pour lequel j’ai travaillé…

… Chaque jour de ma vie

Peut-être que j’ai détruit le jeu

Ou peut-être…

Que vous vous cherchez une excuse.

3 conseils de Steve Jobs pour les entrepreneurs en herbe

Dans une interview réalisée en 1995 par la Silicon Valley Historical Association, dont vous trouverez un extrait vidéo ci-dessous, Steve Jobs livre des conseils essentiels sur l’entreprenariat. Les 3 principaux sont traduits et retranscrits dans le présent article.

Créez votre propre environnement

La chose que je pourrais affirmer c’est que, lorsque vous grandissez, vous avez tendance à vous laisser dire que le monde est tel qu’il est et que votre vie consiste simplement à vivre à l’intérieur du monde, en essayant de ne pas trop entrer dans les murs, en essayant d’avoir une belle vie de famille, en  vous amusant, en économisant un peu d’argent. Mais la vie… C’est en fait une vie très limitée.

La vie peut être beaucoup plus large, une fois que vous découvrez le simple fait suivant : tout ce qui vous entoure et que vous appelez la vie a été inventé par des gens qui n’étaient pas plus intelligents que vous.

Et vous pouvez changer cela, vous pouvez l’influencer, vous pouvez construire vos propres choses que d’autres personnes peuvent utiliser. Une fois que vous apprenez cela, vous ne serez plus jamais le même. La minute où vous comprenez que lorsque vous entrez le doigt, quelque chose va, vous savez si vous poussez dedans, quelque chose va sortir de l’autre côté, que vous pouvez le changer, vous pouvez le façonner à votre façon, cet instant est le plus important.

Il faut se débarrasser de cette notion erronée selon laquelle la vie est là et que vous devez juste y vivre, plutôt que de l’adopter, de la changer, de l’améliorer, d’y imprimer votre marque. Je pense que c’est très important et quand vous aurez compris ça, une fois que vous l’aurez appris, vous voudrez changer la vie et la rendre meilleure, car elle est en quelque sorte foirée à bien des égards. Une fois que vous apprenez cela, vous ne serez plus jamais le même.

N’ayez pas peur de demander

En fait, j’ai toujours constaté quelque chose de très vrai, c’est que la plupart des gens n’obtiennent pas ces expériences parce qu’ils ne demandent jamais.

Je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui ne voulait pas m’aider si je lui demandais de l’aide. J’ai toujours appelé. J’ai appelé Bill Hewlett quand j’avais douze ans et il vivait à Palo Alto, son numéro était encore dans l’annuaire téléphonique. Il a répondu au téléphone lui-même et a dit, “Oui” “Salut, je suis Steve Jobs, j’ai douze ans et je suis lycéen, je veux construire un compteur de fréquence et je me demandais si vous aviez des pièces de rechange que je pourrais obtenir ?”

Et il a ri et il m’a donné les pièces de rechange pour construire ce compteur de fréquence avant de m’offrir un emploi d’été chez Hewlett Packard, travaillant sur la chaîne de montage, mettant les écrous et les boulons ensemble sur les compteurs de fréquence. Il m’a offert cet emploi à l’endroit même où on les construisait, j’étais au paradis.

Je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui a dit non ou raccroché le téléphone quand j’ai appelé. Je demandais, tout simplement. Et quand les gens me demandent à leur tour aujourd’hui, j’essaie d’être aussi réactif et de rembourser cette dette de gratitude.

La plupart des gens ne prennent jamais le téléphone pour appeler, la plupart des gens ne demandent jamais rien et c’est ce qui sépare souvent les gens qui font des choses des gens qui se contentent d’en rêver…

Vous devez agir et être prêt à échouer. Que ce soit avec les gens au téléphone, avec le démarrage d’une entreprise, avec quoi que ce soit. Si vous avez peur d’échouer, vous n’irez pas très loin.

Vous n’avez rien à perdre

Il n’y a aucun risque. C’est pourquoi vous devez le faire quand vous êtes jeune, c’est pourquoi nous avons lancé Apple. On s’est dit, vous savez, que nous n’avions absolument rien à perdre.

J’avais 20 ans à l’époque et Woz (Steve Wozniak) avait peut-être 24 ou 25 ans donc nous n’avions rien à perdre : nous n’avions pas de familles, pas d’enfants, pas de maisons, Woz avait une vieille voiture, moi j’avais un van Volkswagen, je veux dire… Tout ce que avions à perdre c’était nos voitures et nos chemises sur notre dos.

Nous n’avions rien à perdre et tout à gagner et nous avons pensé, même si nous échouons, toute l’expérience acquise vaudrait dix fois le coût. Donc, qu’avions-nous à perdre ? Il n’y avait pas de risque et c’est… Vous savez, je pense que c’est une façon très saine de considérer cette question. Certaines personnes disent, eh bien vous auriez pu aller à l’université et devenir avocat. Eh bien vous avez raison mais vous pouvez aller à l’université et devenir avocat quand vous avez 25 ans et il n’y a rien qui vous en empêche.

La seule chose que vous avez vraiment dans votre vie est le temps, et si vous investissez ce temps pour vous-même, pour avoir de grandes expériences qui vous enrichont, alors vous ne pouvez pas perdre.

C’est pourquoi je conseille toujours aux gens : n’attendez pas, faites quelque chose quand vous êtes jeune, quand vous n’avez rien à perdre. Gardez bien cela en tête. Je pense que c’est la meilleure voie. Ce n’est pas que les gens ne peuvent démarrer des entreprises quand ils ont 50 ans, je l’ai vu faire, et des entreprises très prospères. Mais c’est bien plus facile quand vous êtes jeune, car vous n’avez rien à perdre et pas de responsabilités envers d’autres personnes que vous aurez plus tard dans votre vie.

 

Mark Cuban révèle la compétence qui lui a rapporté des millions (et que n’importe qui peut apprendre)

Peu importe le domaine envisagé, c’est la chose dans laquelle toutes les personnes ayant réussi sont efficaces.

CREDIT : Getty Images

On a récemment demandé à Mark Cuban ce qu’il ferait s’il perdait tout. Que ferait-il en premier ?

“Je trouverais un emploi de barman la nuit et un travail de vendeur durant la journée”, a déclaré Cuban sur le podcast Comment j’ai construit ça, “et je commencerais à travailler.

Pourrais-je redevenir multimillionnaire ? Aucun doute là-dessus.”

D’où tire-t-il cette confiance en soi ? Le succès est presque impossible — dans n’importe quel domaine — sans de solides compétences de vente.

Voici pourquoi. Pour beaucoup de gens, le mot vente se traduit par la manipulation, la pression, le brossage dans le sens du poil — en d’autres termes, tous les stéréotypes éculés du vendeur de voiture.

Mais si vous pensez à la vente comme le fait d’expliquer les ressorts d’une décision (sa logique et les bénéfices qu’on peut en retirer), alors tout le monde — propriétaire d’entreprise ou non — a besoin de compétences en vente : convaincre votre entourage qu’une idée a du sens, montrer à des patrons ou à des investisseurs comment un projet ou une entreprise génèrera un rendement, aider les employés à comprendre les avantages d’un nouveau processus, etc…

En substance, les compétences en vente sont des compétences en communication. En effet, ces dernières sont essentielles dans toute entreprise ou carrière — et vous en apprendrez plus sur la communication en travaillant dans le secteur de la vente que n’importe où ailleurs.

Acquérir des compétences en vente vous permettra de gagner des financements, d’attirer des investisseurs, de conclure des ententes de distribution, de gagner des clients. Au démarrage d’une entreprise, tout est affaire de vente.

Il est extrêmement important d’établir des relations clients à long terme, quel que soit l’industrie ou la carrière que vous choisissez. Passer du temps dans un rôle de vente directe est un investissement dont vous récolterez les dividendes pour toujours.

Voici quelques-uns de ces avantages :

1. Vous apprendrez à négocier.

Tout travail implique la négociation : avec les clients, avec les vendeurs et les fournisseurs, même avec les employés. Les vendeurs apprennent à écouter, à évaluer les variables, à identifier les facteurs clés, à surmonter les objections et à trouver des moyens de parvenir à un accord — tout ceci sans brûler les ponts.

Vous apprendrez à conclure.

Demander ce que l’on veut est difficile pour beaucoup de gens. La conclusion d’une vente est à la fois un art et une science. Parvenir à ce que les autres soient d’accord avec vous et vous suivent, également. Si vous souhaitez mener les gens, vous devez pouvoir conclure. Les grands vendeurs savent comment conclure. Les grands patrons aussi.

2. Vous apprendrez la persévérance.

Les vendeurs entendent le mot “non” tout le temps. Au fur et à mesure, vous commencerez à voir ce non comme un défi, pas comme un rejet. Et vous envisagerez quoi faire ensuite.

3. Vous apprendrez l’autodiscipline.

Lorsque vous travaillez pour une grande entreprise, vous pouvez parfois ne rien faire de votre journée et être tout de même payé. En revanche, quand vous travaillez à la commission, votre credo est le suivant : “Si je veux tel résultat, c’est à moi de jouer.” Travailler dans les ventes est un excellent moyen de faire prendre conscience de façon permanente du lien entre la performance et la récompense.

4. Vous aurez meilleure confiance en vous.

Travailler dans les ventes est le remède parfait contre la timidité. Vous apprendrez à avancer avec confiance, surtout sous les contraintes ou en période de crise.

Toujours pas convaincu ? Pensez-y de cette façon : plus une position dans les ventes vous paraît intimidante ou effrayante, plus vous en avez besoin. Vous gagnerez en confiance et en assurance, et les compétences que vous développerez vous seront utiles pour le reste de votre vie professionnelle et personnelle.

Donc, si vous êtes un entrepreneur potentiel, mettez de côté votre business plan et travaillez dans les ventes durant un an ou deux. Si vous êtes un entrepreneur en difficulté, prenez un emploi de vendeur à temps partiel. C’est sans doute en partie à cause de cette carence que vous vous trouvez en difficulté.

“Connaissant mes compétences commerciales et les produits que je suis capable de vendre,” a déclaré Cuban, “je pense que je pourrais trouver un emploi en vendant un produit qui me rapporte suffisamment de commissions ou d’avantages.”

L’accumulation de ces derniers lui permettrait de démarrer sa propre entreprise… ce qui lui donnerait l’occasion d’exercer ses compétences de vente afin de gagner de l’argent pour lui-même, pas pour un employeur.

Les propriétaires d’entreprises prospères — les gens qui réussissent en général — passent la majeure partie de leur temps à “vendre”.

Apprenez à vendre.

C’est le meilleur investissement que vous ne ferez jamais.

Cet article est une traduction de celui publié sur le site Inc.com, et dont le rédacteur est Jeff Haden.

 

Citations inspirantes de Jack Ma (Alibaba) pour les entrepreneurs

Jack Ma

Qui aurait pensé que Ma Yun, plus connu sous le nom de Jack Ma, dirigerait un jour la plus grande entreprise de commerce électronique de la Chine, connue sous le nom de Alibaba Group.

L’ancien professeur d’anglais a en effet été rejeté par nombre d’employeurs en Chine, y compris KFC.

Il y a un examen de passage pour l’université. J’ai échoué trois fois. J’ai échoué souvent. J’ai postulé pour 30 jobs différents et j’ai été rejeté. J’ai même cherché à entrer dans la police, ils m’ont dit : « vous n’êtes pas bon ». J’ai même postulé à KFC quand l’enseigne est arrivé dans ma ville. 24 personnes se sont présentées pour obtenir un boulot. 23 ont été acceptées.

Au milieu des années 1990, Jack Ma découvre l’existence d’Internet et commence à voir cette nouvelle tendance technologique comme une grande opportunité d’affaires. Il visite même souvent les États-Unis pour en apprendre davantage sur Internet.

En 1995, il lève un fonds de 20 000 $ pour démarrer sa propre entreprise avec l’intention de se concentrer uniquement sur Internet. Le but de l’entreprise était de créer des pages d’accueil pour leurs clients.

Bien que ce type d’entreprise soit relativement récent, Jack Ma réussit à gagner 800 000 $ en seulement trois ans.

En 1999, Jack Ma fonde une compagnie de commerce électronique appelée «Alibaba» avec d’autres amis. L’intention est de créer un site Web qui ressemble davantage à un guichet unique pour les transactions inter-entreprises.

Self-made man, Ma est le premier entrepreneur chinois à apparaître sur la couverture de Forbes. Il a été nommé dans la liste du Time des 100 personnes les plus influentes au monde en 2009.

Il est l’un des hommes les plus riches de Chine et l’un des plus riches d’Asie, avec une valeur nette de 47,8 milliards de dollars américains en novembre 2017. Icône mondiale du monde des affaires et de l’entrepreneuriat, homme d’affaires parmi les plus influents au monde, philanthrope et visionnaire novateur, il a été classé 2e dans la liste 2017 des 50 plus grands leaders au monde du magazine Fortune.

Il a donné de nombreuses conférences, éclaircissements et conseils tout au long de sa carrière.

Ses citations les plus inspirantes :

Si vous voulez grandir, trouvez une bonne opportunité… Aujourd’hui, si vous voulez être une grande entreprise, réfléchissez à quel pourrait être le problème social que vous pourriez résoudre.

Un leader devrait être visionnaire et donc voir plus loin qu’un employé.

Un leader ne devrait jamais comparer ses compétences techniques avec celles de ses employés.

Un leader devrait avoir plus de courage et de ténacité, et être capable de supporter ce que les employés ne supportent pas.

S’il y a de beaux lapins au sol et que vous vouliez en attraper un, concentrez-vous sur un seul.

Renoncer est le plus grand échec.

Si nous allons travailler à 8 heures du matin et que nous rentrons chez nous à 17 heures, ce n’est pas une entreprise de haute technologie et Alibaba ne connaîtra jamais le succès. Si nous avons ce genre d’esprit 8 à 5, alors nous devrions faire autre chose.

Ne jamais abandonner. Aujourd’hui c’est dur, demain sera encore pire mais le surlendemain sera ensoleillé.

Quand je suis moi-même, je suis heureux et j’obtiens de bons résultats.

Le monde a besoin d’un nouveau leadership, et la nouveauté consiste à travailler ensemble.

Vous devriez apprendre de votre concurrent, mais ne le copiez jamais. Copiez et vous mourrez.

Nous devrions poursuivre sur la voie de la mondialisation. La mondialisation est une bonne chose. Quand le commerce cesse, la guerre survient.

Il y a de de grands problèmes qui changent le monde. Si nous travaillons ensemble, cela nous aidera à mieux nous comprendre, à mieux nous apprécier, à nous aider les uns les autres.

Mon histoire, mon rêve, viennent d’Amérique. Mon héros c’est Forrest Gump, j’adore ce type. J’ai regardé ce film au moins dix fois. À chaque fois que je ressens de la frustration, je le visionne. J’ai revu le film avant de revenir ici à New York. J’ai l’ai revu et il m’a rappelé que peu importe ce qui a pu changer, je reste ce que je suis.

La chose la plus importante dont vous devriez disposer est la patience.

Je ne suis pas venu au monde pour travailler. Je veux profiter de la vie. Je ne désire pas mourir au bureau, je veux mourir sur les plages.

J’ai échoué deux fois aux examens avant d’être accepté dans ce qui était considéré comme la pire université de la ville, l’université des professeurs de Hangzhou. J’étudiais pour devenir un professeur d’anglais du secondaire. Dans mon université, j’ai été élu représentant des étudiants puis plus tard représentant de la fédération des étudiants de la ville.

Je ne pense pas être un bourreau de travail. Chaque week-end, j’invite mes collègues et amis à la maison pour jouer aux cartes. Et les gens, notamment mes voisins, sont toujours surpris parce que j’habite au 1er étage et qu’il y a habituellement 40 paires de chaussures devant ma porte, et les gens jouent aux cartes ou aux échecs. Nous nous amusons beaucoup.

Je surnomme Alibaba “les mille et une erreurs”. Nous nous sommes développés trop vite, puis dans le contexte de la bulle internet, nous avons eu à subir des pertes. En 2002, nous avions de la trésorerie pour survivre pendant 18 mois seulement. Nous avions beaucoup de membres gratuits utilisant notre site et nous ignorions comment nous allions faire de l’argent. Nous avons donc développé un produit facilitant la rencontre entre les exportateurs chinois et les acheteurs américains en ligne. Ce modèle de business nous a sauvés.

Je crois sincèrement que vous devriez avoir une visée philanthropique couplée au pragmatisme des affaires. Parce que les choses doivent être accomplies. C’est ce que les scientifiques nous apprennent sur la manière de faire les choses correctement. Le business devrait nous apprendre à faire les choses de manière efficiente. Et le gouvernement devrait proposer le bon environnement ainsi que les fondations de la recherche.

Mon boulot est de faire de l’argent, aider les autres à faire de l’argent. Je dépense de l’argent, m’efforçant à ce que de plus en plus de gens s’enrichissent, parce que vous ne pouvez pas dépenser trop d’argent, pas vrai ?

Aidez les jeunes. Aidez les petits. Parce que les petits vont devenir grands. Les jeunes auront les graines que vous aurez déposés dans leur esprit, et quand ils grandissent, ils changeront le monde.

J’essaie d’être heureux, parce que je sais que si je ne le suis pas, mes collègues ne le seront pas, et mes actionnaires et mes clients non plus.

Sur les questions relatives à la protection de la vie privée, c’est comme il y a des centaines d’années lorsque les gens disaient, « je préfère mettre mon argent sous mon oreiller plutôt que dans une banque. » Mais aujourd’hui, les banques savent comment protéger l’argent bien mieux que vous. Aujourd’hui, nous n’avons peut-être pas les réponses aux questions relatives à la vie privée, mais je crois que nos jeunes vont apporter les solutions.

Notre philosophie est que nous voulons être un écosystème. Notre philosophie est de donner la capacité aux autres de vendre, leur donner la capacité de service, s’assurer que les autres sont plus puissants que nous. Avec notre technologie, nos innovations, nos partenaires – 10 millions de petits vendeurs – ils peuvent entrer dans la compétition avec Microsoft ou IBM.

Dépenser de l’argent est bien plus difficile que de le gagner.

En tant qu’homme d’affaires, je souhaite au monde entier de partager une égale prospérité.

Je ne veux pas être aimé, je veux être respecté.

Ma vision est de construire un écosystème de commerce en ligne qui permette aux clients et aux entreprises d’échanger commercialement à tous les niveaux en ligne.

Ayons confiance en la jeunesse ; ayons confiance en la capacité d’innovation de cette generation. Ils créent des choses, innovent chaque jour. Et tous les consommateurs sont les mêmes : ils veulent de nouvelles choses, ils veulent des choses bon marché, ils veulent de bons produits ou services, uniques en leur genre. Si nous pouvons créer ce genre de choses pour les clients, ils viendront.

Si vous souhaitez investir dans notre compagnie, nous plaçons le client en n°1, l’employé en n°2, l’actionnaire en n°3.

Les leçons que j’ai apprises des heures sombres d’Alibaba : vous devez faire en sorte que votre équipe ait de la valeur, de l’innovation, et une vision. Aussi, si vous n’abandonnez pas, vous avez encore une chance. Et lorsque vous êtes petit, vous devez être très concentré et vous appuyer sur votre intelligence et non pas sur votre force.

Au début je voulais juste survivre. Pendant les trois premières années, nous n’avons eu aucun revenu. Je me rappelle plusieurs fois où j’allais payer l’addition et le propriétaire du restaurant me disait « elle a été payée ». Et il y avait une note disant, « M. Ma, je suis un de vos clients sur la plateforme Alibaba. J’ai gagné beaucoup d’argent, et je sais que ce n’est pas votre cas, j’ai donc payé la note ».

Je respecte Apple. C’est une grande compagnie qui a changé le monde, spécialement dans le domaine de la téléphonie mobile.

Avant que je quitte la Chine, l’on m’avait enseigné que la Chine était le pays le plus riche et heureux du monde. Quand je suis arrivé en Australie, j’ai pensé, « Oh mon dieu, tout est différent de ce qu’on m’a dit. » Depuis ce temps-là j’ai commencé à penser différemment.

Personne ne voulait croire Jack Ma.

Mon rêve était de créer ma propre compagnie de commerce en ligne. En 1999 j’ai rassemblé 18 personnes dans mon appartement et je leur ai parlé pendant deux heures de ma vision. Tout le monde a mis son argent sur la table et nous avons pu lancer Alibaba avec 60 000 dollars. Je voulais une compagnie internationale, j’ai donc choisi un nom international.

J’aime bien jouer aux cartes. Je ne suis pas très bon car je ne veux pas calculer, je joue par pur instinct. Mais j’ai appris beaucoup sur la philosophie du business en jouant au poker.

Je veux changer l’histoire, faire quelque chose d’important dans ma vie, et influencer les gens comme nous l’avons fait avec les millions de petites entreprises chez Alibaba. Ainsi ils vous aiment et vous respectent parce que vous rendez leur vie importante.

La Chine est toujours l’économie dont la croissance est la plus importante au monde, mais nous devons apprendre comment utiliser l’argent d’une meilleure façon. Il s’agit de la qualité, pas de la quantité.

Je ne suis pas un geek. J’observe la technologie avec les yeux de mes clients, les yeux des gens ordinaires.

Chaque revolution technologique prend à peu près 50 ans.

Le commerce est une communication des cultures et des valeurs.

Si vous vous lancez dans les affaires, il ne s’agit pas simplement d’acheter. Vous devez créer quelque chose. Vous devez créer quelque chose qui n’a jamais existé pour le futur.

Quand nous avons lancé notre compagnie internet “China Pages” en 1995, nous faisions simplement des pages d’accueil pour de nombreuses entreprises chinoises. Nous allions voir les grands propriétaires, les grandes compagnies et ils ne souhaitaient pas s’y engager. Nous sommes allés voir les entreprises nationales, c’était pareil. C’est uniquement les PME qui voulaient réellement s’y engager.

Quand j’ai eu 12 ans, je me suis intéressé à l’apprentissage de l’anglais.

Une startup pour les entrepreneurs c’est comme avoir un bébé, et j’ai 5 bébés maintenant. Je suis un père expérimenté.

Je pense que la nouvelle generation est toujours meilleure que la précédente. Peu importe que vous aimiez ça ou non. Mon père disait, « Jack, je suis si bon, tu ne pourras l’être autant ». Mais je suis meilleur que lui. Mon père est meilleur que mon grand-père. Mes enfants seront meilleurs que moi.

La technologie, je n’y connais rien.

Notre philosophie est la suivante : en utilisant la technologie internet, nous pouvons faire en sorte que chaque compagnie devienne Amazon.

Je ne me soucie pas des revenus.

Mon travail consiste à aider plus de gens à avoir des jobs.

Si Alibaba ne peut pas devenir un Microsot ou un Wal-Mart, je le regretterai pour le restant de mes jours.

Alibaba est un écosystème qui aide les petites entreprises à croître.

Quand j’ai commencé, je réfléchissais à la façon dont internet était global et que nous devions avoir un nom global également, un nom intéressant. En ce temps-là, le meilleur nom était Yahoo ! Soudain j’ai pensé, Alibaba est un bon nom.

 

1 2 3